J’adore les mecs en costards qui petent les plombs…

Mettre une cravate provoque un serrement de la jugulaire pouvant occasionner des dysfonctionnements cérébraux qui font beaucoup rire les internautes, et ce, depuis 1997.

1997, le gros qui explose son moniteur

Nous en avions eu la preuve avec cette vidéo virale surnommée « Bad day » qui a beaucoup tourné en 1997 et qui nous montrait un gros salaryman explosant son moniteur à coups de clavier. Il s’avéra 1 an après que cette vidéo était en fait une publicité de Loronix Information System, une société de caméras de surveillance.

[googlevideo]http://video.google.com/videoplay?docid=5184957822303751144&q=bad+day[/googlevideo]

2008, le maigre qui explose ses collègues

10 ans après Bad day, on retrouve une vidéo d’un cravateux qui pète les plombs. Et ça redevient un effet de mode sur la toile (on appelle ça un Internet meme).

Alors les internautes la parodient, la détournent, inventent ce qu’il s’est passé avant et ce qui s’est passé après.On peut même retrouver d’autres versions de l’évènement, filmées à partir d’un téléphone portable.

Voilà la vidéo originale sonorisée par deux comiques (l’originale est muette) pour vous faire une idée.

Mais vous ne trouvez pas que cette vidéo est un peu trop virale pour être honnête ?

On aura peut-être la réponse dans 1 an…

Author: Cyroul

Aventurier des internets depuis 1995

2 thoughts on “J’adore les mecs en costards qui petent les plombs…

  1. Alors en fait, je crois que ce n’est pas un fake..car sur youtube on peu trouver une vidéo..en fait 2 différente filmé par d’autre personnes présente a ce moment là..avec leur portable…donc à vérifier…

  2. Et bien il s’agissait effectivement d’une opération de buzz vidéo sur la sortie du film Wanted (voir sur suchAblog : La vidéo choc qui ne l’était pas tant que ça).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.