Mr Robot, la série qui nous réconcilie avc ls hckrs

p11682476_b_v9_aa

[ndC: cet article date du 7/10, depuis PopCornTime a fermé ses portes et la démocratie a été hackée par des terroristes, des lepenistes, et des politicistes. Putain d’année 2015 ! La bonne nouvelle tout de même, cette série, Mr. Robot.]

Le dernier épisode de Mr. Robot vient de se terminer. Je ferme PopCorn Time (la version sans malware), et un immense vide m’envahit… Je dois le remplir. Allez, je vais réaliser ce projet Raspberry Pi qui traine depuis un moment. Je lance Putty, j’ouvre la console du Pi et je lance Python. Je rabat le hoodie sur ma tête (oui je porte un hoddie chez moi et puis ta gueule, viens pas ruiner mon histoire), et j’écris des lignes de code en Python (c’est pas dur, il suffit d’essayer). Je parle dans ma tête, je code, je me prends pour Elliot et j’aime ça.

« Is any of it real? I mean, look at this. Look at it! A world built on fantasy. Synthetic emotions in the form of pills. Psychological warfare in the form of advertising. Mind-altering chemicals in the form of… food! Brainwashing seminars in the form of media. Controlled isolated bubbles in the form of social networks. »
Elliot

C’est quoi Mr Robot ?

Mr Robot est une série qui nous raconte l’histoire d’Elliot, un expert en sécurité informatique qui s’amuse la nuit à stalker et hacker  les méchants, c-a-d ceux qui abusent des autres IRL (par exemple le créateur d’un réseau pédophile ou encore un mec qui abuse de la crédulité de sa psy, etc. Il n’ pas commencé à hacker les publicitaires ou les avocats, mais ça devrait pas tarder).

Mais Elliot a un gros soucis : son intelligence qui lui fait percevoir assez rapidement les tenants et aboutissements d’une relation. Et un deuxième soucis (corollaire du premier) : la gestion de sa solitude.mr-robot

Alors, pourquoi vas-tu dévorer cette série, toi le lecteur de ce blog ?

  • L’acteur principal est époustouflant. Charisme magnétique entièrement caché derrière une apparence de looser associal. Le gars que tu croises et que tu ne remarques pas. Rami Malek tient ici le rôle de sa vie (vachement plus que le pharaon dans une nuit au musée, c’est certain).
  • L’histoire est totalement ancré dans les 5 dernières années d’Internet : Anonymous, Occupy Wall Street, la Great Recession (l’autre nom de la crise économique de 2008), les corporations qui dirigent le monde, etc.

    Ben non, on peut pas, elles sont toutes à la COP21...
    Ben non, on peut pas, elles sont toutes à la COP21…
  • On n’y trouve pas de censure hypocrite. C’est tellement rare dans une série américaine. C’est d’ailleurs surprenant de voir une série comme ça exister. Enfin, il a tout de même fallu décaler un épisode suite au meurtre des journalistes américains. Mais sinon la série est sans concessions : Elliot se drogue. Les anonymous veulent flinguer les grosses corps qui mentent et trichent sur le dos du « bas peuple ». Les richards se font des soirées fetish par convention sociale. Et surtout, aucun hacker n’utilise IOS ou Windows 10 !
  • La bande son… Sam Esmail sait choisir ses musiques. The Cure avec Pictures of You (de l’immense album Disintegration, 1989) sera d’ailleurs l’occasion de vous tirer une petite larme (vous verrez, je spoile pas). Quand aux Pixies et Where is my Mind (une évidente référence à Fight Club), écoutez plutôt, juste pour le plaisir…
  • Les punchlines. Elliot passe son temps à parler aux spectateurs (nous). Il nous dit ce qu’il pense vraiment de la vie. Du système économique, bancaire et reproductif de l’humanité. C’est effrayant de vérité. On dirait du Bernard Stiegler traduit en anglais.

    T’inquiètes Elliot, mi ça m'arrive tout le temps...
    T’inquiètes Elliot, moi ça m’arrive tout le temps…
  • Et pour finir, le hacking crédible. La base de l’histoire est, pour une fois, traitée avec respect. Enfin un hacker qui réalise des opérations crédibles, qui utilise un vocabulaire intelligent, et qui ne raconte pas n’importe quoi. Bon, certes, quelques puristes peuvent identifier des erreurs très bien cachées (j’aurais peut-être pas mis un Raspberry Pi pour contrôler la clim du bâtiment de Evil Corp, mais la référence m’a fait plaisir). Mais qu’ils réalisent une série TV aussi bonne et on en reparle.

    Ben moi j'utilise Raspbian parce que c'est plus facile
    Ben moi j’utilise Raspbian parce que c’est plus facile

Et pourquoi tu ne vas pas aimer cette série, toi qui tombe par hasard sur ce post ?

  • Tu n’y verras pas de dragons, ni de nains lubriques (même si la sexualité de Tyrell Wellick, le méchant de l’histoire, est plutôt variée et épicée).
  • Tu vas avoir du mal à parler de la série à la machine à café si tu ne bosses pas avec des bidouilleurs de code, ou au pire avec des ingénieurs informaticiens qui ont codé dans leurs études. Du coup, la valorisation de ton avis auprès de tes pairs va en prendre un coup. Vaut mieux retourner regarder la tv (et non, tu as cru que c’était le blog de Cyril Hanouna, tu t’es encore planté).
  • Les filles -hackeuses – n’y sont pas des bombasses cruches en minijupes et au décolletés ouverts à tous les regards. Car sache le, jeune obsédé(e) encore vierge, la série Arrow t’as menti, les mini-jupes et les talons c’est super chiant quand tu passes ta journée assise devant une bécane. Un coup à attraper froid aux jambes ça.
arrow-legacies-felicity-smoak
Elle, vous ne la verrez définitivement pas dans Mr Robot.
  • Tu n’y comprendras rien. C’est quoi un Ddos ? Une injection ? Un botnet ? C’est quoi les logiciels qu’il utilise ? Pourquoi est-ce qu’il crame ses barrettes de RAM ? c’est quoi la RAM ? Mais pourquoi n’utilise t’il pas Skype comme tout le monde ? Et pourquoi Elliot ne reçoit pas des sollicitations non désirées de Windows 10 qui apparaissent dans sa barre de tâche même que la CNIL ne dit rien ? Est-ce parce que Microsoft a signé un gros deal avec l’Education Nationale  ou parce qu’il utilise Gnome ? Non, tu ne comprendras pas…
  • Et enfin, il y a Christian Slater. Personnellement cet acteur m’a toujours agacé (en dehors de Pump Up the Volume) et je ne sais pas pourquoi. Je cormprends donc parfaitement que tu ne l’aimes pas. Ceci dit, on l’oublie vite derrière son rôle et on à presque l’impression de retrouver le Mark Hunter de Pump Up the Volume (encore une histoire de pirate, mais radio cette fois).

    Coucou, tu veux voir Mr Robot ?
    Coucou, tu veux voir Mr Robot ?

Mr Robot, la série qui te rendra beau

Mr Robot est une série superbe, décharge d’adrénaline, de réalité. Une bouffée d’oxygène électronique dans ce monde de programmation déterministe de séries TV. Une psychanalyse gratuite. Un electrochoc bénéfique qui, je l’espère accouchera d’une génération de nouveaux hackers, plus intéressés par leur capacité à changer le monde que par leur capacité à amasser des « like ».

Alors si tu veux gouter à une dose de réalité, viens de connecter à Mr Robot. Disponible sur torrent, Popcorn time et pour ma part, j’achèterai les DVD quand ils sortiront.

A lire aussi :« Mr. Robot », la série qui va vous laisser hacké Je n’ai pas compris le jeu de mot du titre, mais l’article est très bien.