Plus de jeux d’argent sur Second Life

La nouvelle est toute fraîche, Linden a décidé de se conformer à la loi américaine en interdisant les jeux d’argents sur Second Life. On ne devrait donc plus voir les jeux suivants : Baccarat, Blackjack, Craps, Faro, Keno, Pachinko, Pai Gow, Poker, Roulette, Sic Bo (ne me demandez pas, je ne sais pas ce que c’est), et Slot machine.

Ainsi les résidents n’auront plus à se faire plumer sur ces machines infernales qui nuisent vraiment au développement personnel et au respect des autres et pourront enfin dépenser leurs dollars légalement avec des escort girls ou en achetant quelques gadgets pornographique. Merci Linden et merci l’état américain de penser à mon bien être spirituel.
En attendant je ne sais pas si Linden a bien joué sur ce coup là. Car si il est bien un fait établit, c’est que les facteurs principaux de développement économique d’Internet furent : le cul (l’industrie porno), les casinos (et les jeux d’argent) et dans une moindre mesure la bourse. Ce furent les premiers secteurs à investir réellement dans les années 94/95.

Avec l’arrêt des machines à sous, c’est tout un pan de l’économie de SL qui risque de s’écrouler. L’écosystème suivant ne fonctionnera plus :

  • Dance pads : danser dans un casino pour gagner quelques L$, une activité privilégiée pour les newbies.
  • Création de notoriété pour les lieux: de par la foule que les dance pads peuvent générer, et par les évents qui peu à peu s’installent autour.
  • Utilisation des machines à sous : forcément, à partir du moment où on paie des danseurs, il faut bien trouver l’argent quelque part. Le casino est une source idéale. Les danseurs peuvent (ou pas) dépenser joyeusement en quelques secondes l’argent qu’ils ont mis 1 journée à gagner. A noter, que l’humain  derrière l’avatar n’est pas obligé de danser, lui.
  • Rétributions de danseurs sur dance pads : le lieu marche bien, des boutiques se sont installées, des events se créent, alors on réinjecte de l’argent dans le décors, dans les attractions et on crée de nouveaux dance pads, ou on augmente leurs tarifs pour faire venir encore plus de monde.

Je ne sais donc pas si cette décision unilatérale (sans concertation) de la part de Linden Labs a été prise pour le meilleur (nettoyage des activités « illégales ») ou le pire (il ne restera plus que du contenu payant) ? L’avenir nous le dira.

Les blogs à relayer l’info :