Dialogue, marque, consommateur, marketing et blablabla

Bon, cela fait bien 3 semaines que je n’ai pas posté un billet sur ce blog et certains ont le culot de se plaindre. Alors comme je ne peux décemment pas faire attendre mes lecteurs (non, ça ne se fait pas), j’ai plongé dans les oubliettes du web pour vous ressortir cette vidéo qui date de mai 2007.

« Ben alors pourquoi tu postes un vieux truc ? » demandez-vous d’une voix un peu trop supérieure à mon gout (et d’ailleurs qui vous a autorisé à me tutoyer ?). « Regarde Mashable ou Techcrunch, eux ils ne chôment pas et publient des billets d’actualités tous les jours… ».
Alors écoute petit lecteur bouffi de suffisance et d’orgueil anonyme derrière ton écran plat, sache que je n’ai pas vocation à devenir aussi bon que les deux sites précités. Non, ce qui va m’intéresser dans cet exercice de blogging, c’est d’essayer de publier des choses utiles. Et les choses utiles, on ne les trouve pas toujours dans les dernières tendances.

C’est quoi la chose utile à savoir quand on fait du marketing aujourd’hui ?

Alors comme je suis sympa, voilà une chose utile que trop de mes clients (annonceurs) et collaborateurs (communicants) ont oublié : la relation entre les marques et les consommateurs a changée !

« Quoi ? Mais Cyril, tu racontes vraiment n’importe quoi ! Bien évidement que les marques qu’elles sont consciente de l’évolution du marketing et qu’elles savent qu’il ne faut plus parler à leurs cons de sommateurs comme il y a 20 ans, d’ailleurs il y en a même qui ont des blogs ! »
Petit lecteur, tout d’abord sache que « bien évidement » n’est pas français. Ensuite, tu as raison sur le fait que les marques ont compris que les temps avaient changé. D’ailleurs cela se voit, elles investissent en masse sur Internet… Mais si tu crois que ces marques (aidées par de vieilles agences dirigées par de vieux pubards poussiéreux) savent ce qu’est vraiment le marketing conversationnel, le marketing d’influence ou encore le marketing collaboratif, tu te fourre le doigt dans l’œil jusqu’à l’épaule (douloureux, ne fais pas ça chez toi). Non, les marques réutilisent les bonnes vieilles techniques de marketing d’interruption sur un nouveau support : Internet.

Alors moi je te le dis, lecteur choqué par mon ton badin, le marketing qui fonctionnera dans les prochaines années sera un marketing conversationnel. Le reste ne sera que de l’argent investit en masse sur des plans médias grandioses et pour des résultats calculés à l’avance. Du marketing ? Non, des statistiques !

La preuve ? Regarde ça :

[dailymotion width= »550″ height= »430″]http://www.dailymotion.com/video/x1zv6w_the-break-up_news[/dailymotion]

Une vidéo que vous pouvez retrouver sur bringtheloveback.com. Merci à Olivier et Nam (de chez Microsoft) pour me l’avoir remise en mémoire.