Chiffres de l’internet 2008 : la confiance règne

On les attendait depuis 1 mois, et ça y est, tout le monde s’y met ! Les chiffres de l’Internet 2007 (donc les chiffres 2008) sont arrivés.

Chouette, me dis-je, dans cet optimisme naturel qui me caractérise et qui fait mon succès auprès des femmes et des clients en mal de renouveau interactif. Chouette, me dis-je donc avant de m’interrompre moi même, je vais pouvoir étayer mes reco avec des vrais chiffres pour optimiser encore plus mes stratégies digitales (reconnaissez ici ma modestie qui est un autre trait de mon caractère si netocratique). Alors, j’ai commencé à compiler les chiffres. Et là, je me suis aperçu avec une stupéfaction digne de celle du XV de France après le match contre les blacks, que ces chiffres n’étaient jamais les mêmes

Bon j’exagère, en fait, je n’étais absolument pas surpris ! On nous avait déjà fait le coup en 2007, et en 2006.. et en 2005 aussi… Ah, oui en 2004, mais aussi en 2003, et 2002… En fait, on nous fait le coup tous les ans depuis 1998. Il fallait donc s’y attendre. En effet, les chiffres de l’internet sont tordus dans tous les sens et manipulés par ceux qui veulent faire un bon titre (allez, hop on arrondit au supérieur), par ceux qui ont quelque chose à vendre (allez hop, on rajoute les grands mères) ou ceux qui ont quelque chose à défendre (allez hop, on enlève les grands mères). Et nous tombons dans un paradoxe extraordinaire : alors qu’Internet est le média le plus mesurable (cookies navigateurs, cookies serveurs, adresses ip, etc.), nous n’arrivons pas à avoir un chiffre sûr.

La seule certitude repose alors sur le capital confiance de l’émetteur de ces données. Et ce capital confiance repose sur 2 choses :

  • soit la qualité du travail à long terme de l’émetteur (dans le cas d’un blog, la pertinence de ses billets)
  • soit le capital confiance du site ou de la marque (issu du online mais aussi du offline).

Après à vous de faire le tri. Mais ce ne sera pas toujours évident. Pour vous aider, voilà une liste de quelques liens indispensables pour faire votre marché. A vous de regarder tout ça avec précaution (il ne faut jamais croire tout ce qu’il y a écrit sur le web).

Avec tout ça, vous devriez pouvoir écrire un beau document plein de chiffres (presque exacts) pour convaincre vos clients qu’Internet ça marchera jamais.