Internet, il faut y être c’est évident (même si on ne sait pas vraiment pourquoi)

C’est lundi matin et il fait beau…

Alors, mon dépit étant à la hauteur de la différence de température entre hier et aujourd’hui, j’ai décidé de me moquer des annonceurs, des agences de pub et des journalistes en montrant à quel point il est facile d’impressionner un non-spécialiste avec des phrases toutes faites sur Internet, en vous montrant une petite vidéo de notre cher président (spécialiste du bourrage de crâne de non-spécialistes) vue sur Quand Sarkozy se contredit en parlant d’Internet.

Avant de raconter (ou entendre) n’importe quoi sur Internet, renseignez-vous !

En ce moment, on entend tout et n’importe quoi sur ce sujet (et pas que de la part de Sarkozy ou Lemeur). Les préjugés classiques vont du « Internet c’est que pour les jeunes » au « Internet c’est que pour les riches« , en passant par le « Internet, c’est complètement sécurisé » et « quand tu te branches à Internet, la CIA commence à te surveiller » (c’est peut-être vrai ça, remarquez).
Il existe des moyens pour vous informer de la fréquentation d’Internet (le plus intéressant étant peut-être les chiffres du portail d’information gourvernemental sur Internet) et je ne comprends pas pourquoi la plupart des médias et agence continuent à véhiculer des idées fausses (je devrais travailler sur du choux-fleur, je me renseignerais sur le choux-fleur).
Alors évitons les préjugés sur la fréquentation d’Internet, car des phrases toutes faites, ça donne des campagnes toutes faites (voir Tespakap de trouver cette campagne naze !)…