Mais à qui appartient cette vidéo sur Youtube ? ou la démonstration de l’inanité d’Hadopi

L’autre jour je suis tombé sur la vidéo de la prestation d’un artiste à la mise en scène étonnante. Cette vidéo vue sur Youtube a donc fait le tour du web et des rézo zozio suivant la norme en usage chez les créateurs de trafic : “si ça buzz un jour, ça buzzera toujours“.

La vidéo ayant été estampillée “France 2″ la question de son appartenance véritable m’est tout de suite venue à l’esprit. Mais à qui donc appartient cette vidéo ? La réponse n’est pas si simple, vous le verrez. Mais tout d’abord la vidéo de cette chouette performance :

Alors à qui appartient cette vidéo ?

La vidéo appartient-elle à l’artiste ?

L’artiste, c’est Amazed Amazed, une entreprise malaisienne qui commence à faire parler d’elle pour ses chorégraphies de Kung Fu lumineux (si vous êtes intéressés, appelez Siew/Ben @ +60122946854 +60123035393 … siew@amazed.com – je leur fais de la pub, mais c’est beau ce qu’ils font et je ne touche pas de commission).

Un beau jour, les artistes ont été invités à un cabaret machin de l’autre là, le comique qui fait tourner des serviettes, Patrick, Patrick S… Oui, Patrick Sabatier ! Et donc France 2 a filmé des artistes dans le cadre de ce cabaret de Patrick, l’animateur préféré des français (là je ne peux pas me tromper, c’est ce qu’ils disent tous).

Alors, forcément, comme il est d’usage à la télévision, les artistes qui ont participé ont signé des petites feuilles leur expliquant qu’ils ne pouvaient pas faire chier si on diffusait leur image à la télé française (à la télé ça s’appelle un contrat de cession de droit à l’image, ou plus malin une autorisation de reproduction et diffusion d’image) . Qu’ils aient été ou pas payé pour signer ce petit bout de papier importe peu (il est très facile de faire signer n’importe quel papier à un mort de faim contre quelques miettes de pain). L’important ici, c’est que l’artiste a abandonné toute velléité de propriété de son oeuvre, sa performance. Et comme France 2 a des avocats payés très chers (moins que TF1 ceci dit), ces derniers ont certainement ajouté un petit paragraphe indiquant que les artistes ne pouvaient pas non plus faire chier si on diffusait leur vidéo sur internet.

Ainsi cette captation vidéo n’appartient pas aux artistes à l’origine de cette prestation.

Mais alors à qui appartient cette vidéo ?

La vidéo appartient-elle à France 2 ?

france2 250x202 Mais à qui appartient cette vidéo sur Youtube ? ou la démonstration de linanité dHadopiLégalement oui ! Je tiens à vous le dire tout de suite avant de recevoir des courriers de la part des avocats cités plus haut. D’ailleurs France 2 a ajouté un petit logo en haut à droite pour bien montrer que c’était LEUR vidéo, que c’était A EUX. Des mauvaises langues pourraient dire qu’ils n’ont fait que filmer, mais pourtant, légalement elle leur appartient. Et ceux qui diront le contraire se prendront toute l’industrie audiovisuelle française dans la gueule.

Or la plupart des français ont des outils de captation de la télévision chez eux. Et donc ils enregistrent le contenu. Et on ne peut nier que ce contenu leur appartiennent (ils sont dans un cadre privé, ils ont le droit de copier un programme TV – sinon les magnétoscopes n’existeraient pas) et ils ont légalement le droit de consulter ce contenu à loisir. Si, si ils ont le droit. Ils peuvent même organiser des copy-parties dans les bibliothèques en toute légalité pour voir.
loeki Mais à qui appartient cette vidéo sur Youtube ? ou la démonstration de linanité dHadopiJusque là c’est légal.

Et puis certains se disent qu’ils pourraient aussi transmettre cette vidéo à leur public, pour des raisons qui vont des plus opportunistes (créer du trafic sur son blog ou son channel youtube par exemple), aux plus désintéressées (faire partager une découverte, faire vivre des émotions, etc.). Dans notre cas, il s’agit d’un certain “loekideparis”(*). Le glissement entre la loi et la représentation mentale de l’acte du copieur se fait à se moment. Une vidéo qu’IL a capté, et mis en ligne LUI-MÊME lui appartient. C’est son travail qui a mis sa vidéo en ligne, pas celui de France 2. Pour lui, son travail a la même qualité que celui de France 2 : il a copié un truc qui passait à la télé et l’a mis sur Youtube. C’est illégal ? Il n’y pense même pas. Maintenant cette vidéo lui appartient. D’ailleurs, il a mis son estampille dessus, comme France 2 l’a fait avant lui.

Et ce n’est pas parce que ce n’est pas légal que ça ne lui appartient pas ! Je propose au juriste qui me dit le contraire d’aller raconter ça à un voleur d’arme à feu tout seul dans un parking la nuit. Histoire de ne pas confondre la loi avec la réalité du terrain.

Mais alors à qui appartient cette vidéo ?

La vidéo appartient-elle à Loekideparis ?

viet 250x114 Mais à qui appartient cette vidéo sur Youtube ? ou la démonstration de linanité dHadopi

Et bien non, car la vidéo est déposé sur un autre channel Youtube.

Logiquement si on accorde la propriété de la vidéo à ce Loekideparis, il faudrait l’accorder également à Viết Tùng NGuyễn qui diffuse cette vidéo sur son compte. Donc on ne peut donner cette propriété à Loekideparis.

Mais alors à qui appartient cette vidéo ?

La vidéo appartient-elle à Viết Tùng NGuyễn ?

shadow dance 250x180 Mais à qui appartient cette vidéo sur Youtube ? ou la démonstration de linanité dHadopi

On peut légitimement dire que c’est le diffuseur qui possède la propriété de ce qu’il distribue. Donc c’est le créateur de chaîne sur laquelle vous regardez cette vidéo qui est donc le propriétaire de la vidéo…

Seulement, qui est le véritable propriétaire du channel de Viết Tùng NGuyễn ? Certainement pas Viết Tùng NGuyễn. Non, c’est Youtube qui est le propriétaire de la chaîne.

Mais alors à qui appartient cette vidéo ?

La vidéo appartient-elle à Youtube ?

Légalement oui. Ca doit être écrit quelque part là dans les conditions d’utilisation  ou encore dans la Déclaration de confidentialité YouTube, ou même dans le Règlement de la Communauté YouTube. Bonne lecture !

Ceci dit,  on remarque que la vidéo appartient légalement à deux propriétaires en même temps : France 2 et Youtube. Car tant que France 2 n’exerce pas son droit de propriété, la vidéo appartient légalement à Youtube. Fou non. Mais on n’en est pas à la première contradiction légale sur internet.

Mais alors, à qui appartient cette vidéo ?

Réfléchissons plutôt à la notion de propriété. A quoi/qui sert de posséder cette vidéo ?

  • A la supprimer ? Certes Youtube pourrait supprimer cette vidéo qui n’appartient vraisemblablement pas au diffuseur. Mais ce serait complètement con. Parce que si Youtube commençait à supprimer tous les extraits vus à la télé, il ne resterait pas grand chose sur la plateforme.  Donc Youtube le fera, mais uniquement si France 2 lui envoi un recommandé.
  • A la censurer ?  Certes, France 2 pourrait demander à Youtube de supprimer sa vidéo. Mais ce serait complètement con. Pourquoi ? Parce que la mission de France 2 est de “divertir le public“. Supprimer cette vidéo irait à l’encontre de leur mission (même si elle remplirait la mission de leur service juridique, mais on ne paie pas des impôts pour ça).
  • A faire la publicité de Loekideparis ? Oui, tout ceux qui qui ont vu la vidéo ont vu Loekideparis. Mais personne n’a tapé son URL. Perso, j’ai essayé et il s’avère que le compte Youtube de loekideparis n’existe plus. On peut imaginer qu’il n’en était pas à sa première vidéo copiée. Donc non, cette vidéo n’a pas vraiment servi à Loekideparis.
  • A faire la publicité de Viết Tùng NGuyễn ? Pourquoi pas, mais ce jeune garçon ne vend rien et ne propose pas grand chose en vidéo. Donc en dehors du concours de celui qui a le plus gros (nombre de vues), je ne vois pas à quoi pourrait lui servir cette publicité.
  • A faire la publicité des Amazed Amazed ? Oui exactement !
cybergeography book2 250x170 Mais à qui appartient cette vidéo sur Youtube ? ou la démonstration de linanité dHadopi

Gunilla Elam, Ericsson Medialab

Cette démonstration interminable pour vous démontrer que toute cette chaîne de propriété (légale ou pas) aboutit finalement à l’artiste, créateur de l’oeuvre originale. Mais c’est normal. Internet est un système technologique qui favorise la diffusion de l’information. Or, une oeuvre de l’esprit est un ensemble de concept, de l’information. Internet est donc un système technologique qui favorise la propagation des oeuvres de l’esprit.   

Seulement, certains sont aigris. Ils ne sont pas aigris parce que vous avez été émerveillés par un contenu lu, vu ou entendu sur Internet, non. ils sont aigris car ils n’ont pas gagné d’argent durant ce process. Or c’est leur modèle économique : être les intermédiaires payant entre vous et la culture, l’art, l’émerveillement de l’esprit. Tu paies si tu veux t’ouvrir l’esprit. Et comme Internet propose structurellement le contraire, car c’est sa nature même, les aigris veulent supprimer la nature ouverte d’Internet.

Ainsi Hadopi, va donc dédier son existence à la suppression d’Internet, sous des prétextes divers comme celui de la protection des droits, ou encore la diffusion des oeuvres. Oui, on aurait besoin d’Hadopi pour “diffuser des oeuvres” sur Internet, alors qu’elles se diffusent très bien toutes seules. Leur seule arme est donc la censure, la menace, la surveillance du réseau (et ils ont besoin de 3 millions d’€ pour ça). Seulement pendant que ces hauts fonctionnaires se masturbent avec des études ridicules (faire passer 8 gamins pour une représentation de la jeunesse française), les comportements digitaux continuent à évoluer et à transformer la société.

6777288687 edc28 6d8c6 250x166 Mais à qui appartient cette vidéo sur Youtube ? ou la démonstration de linanité dHadopi

Les artistes ont donc tout intérêt de ne pas attendre hadopi ou une quelconque recommandation du gouvernement pour envahir Internet. Car pour les artistes qui parlent à un public, Internet est le tremplin privilégié pour se faire connaitre, pour diffuser leurs oeuvres  Piratage ? Non diffusion sans payer, ça fera plus de monde au concert. Après si cette évolution laisse sur le carreau les “ayant-droits” et autres piques assiettes de la culture, tant pis. Je ne suis pas persuadé que l’humanité ai besoin d’eux. Et vous ?

Allez, profitez donc de ces artistes magnifiques découverts illégalement sur Youtube :

0 Mais à qui appartient cette vidéo sur Youtube ? ou la démonstration de linanité dHadopi

Sur ce site:

  • Nicolas

    Merci de votre réponse.

    Je vais commencer par le dernier point : le cas que vous citez n’a rien à voir avec le remix. Celui qui poste la vidéo ne l’enrichit pas, n’y apporte rien (à part coller son nom dessus) – il utilise le contenu produit par un autre. Qu’Internet ait apporté une culture de la réutilisation, du détournement, etc., entièrement d’accord. Que ça donne de coller son nom sur quelque chose qu’on n’a pas produit et d’en tirer de la notoriété ou de l’argent, non.

    Deuxièmement, non, la mission de France Télévisions n’est pas de divertir le plus grand nombre. Sinon, TF1 le fait aussi bien, et sans argent public. L’idée d’une télévision publique, c’est justement de proposer des contenus qui ont besoin d’un soutien public pour exister et être mis en valeur et qui n’existeraient pas sur les chaînes privées.

    Troisièmement, il y a un impératif de bonne gestion à partir du moment où c’est financé par l’argent du public. Si je verse des impôts, j’ai le droit d’en constater le bon usage (c’est l’article 14 de la déclaration des droits de l’homme). C’est pour cela que France Télévisions signe avec l’Etat un contrat d’objectif et de moyens : l’Etat verse sa contribution et impose en échange des résultats, une bonne gestion, des ressources complémentaires, etc.

    Voilà, je m’arrête là ;-)

  • Jeece

    C’est Patrick Sébastien le présentateur du “plus grand cabaret du monde” sur France 2 ! Patrick Sabatier c’est un autre.

  • http://www.cyroul.com Cyroul

    @Nicolas
    Merci pour ce long commentaire. Auquel je ne souscris évidemment pas.
    Si cet article est confus, c’est parce que le sujet l’est également, et que les parties en présence vont mélanger propriété physique et propriété intellectuelle en fonction de ce qui les arrange.
    Donc le but de cet article n’était pas de faire un enième point sur hadopi ou la “propriété intellectuelle sur internet”, certains le font déjà très bien, mais plutôt de (de)montrer à quel point quelque chose de simple (diffuser ou recevoir une oeuvre de l’esprit) devenait complexe à cette époque de réglementation absolue de tout.

    De plus, quand tu dis: “la mission de France Télévisions est aussi d’être rentable”, d’où sors-tu cela ? Je ne savais pas que le service public (qui n’a plus le droit de diffuser de la pub sur la TV depuis le dernier gouvernement) devait être rentable sur Internet. Et tu avoueras que si c’est vrai, c’est vraiment une grosse connerie d’obliger à une rentabilité “sur internet”, alors que la chaîne gaspille son argent ailleurs.

    De plus, ça ne change rien au problème. Si la vidéo se diffuse partout, dans ce cas France 2 divertit (et donc accomplit sa mission). Si France 2 censure dans ce cas France 2 oblige les internautes à aller sur sa plateforme pour voir de la pub, et dans ce cas là, France 2 ne divertit plus, mais crée de l’audience pour faire de l’argent. Ce n’est pas la même mission.

    Sur la partie Logo et contrefaçon, ce raisonnement est très interressant car c’est un raisonnement tout à fait exact, pour un objet réel dans le monde tangible.

    Sauf que là, je suis dans un monde intangible, en train de parler de la circulation d’une oeuvre immatérielle. Pas de sa propriété légale dans le monde connu, ça je m’en fous, non, de sa circulation dans un réseau de réseau, sur des machines qu’on ne connait pas, tout autour du monde.

    Le corollaire de cette liberté de l’information induite par Internet, est, effectivement, que l’on va me repiquer mes articles de blog (je peux te citer 3 sources qui l’ont déjà fait avec cet article).

    Et alors ? Je connais les règles d’internet.
    Si je ne veux pas que mon contenu tourne, que mes idées se propagent, dans ce cas je ne les mets pas sur Internet. C’est aussi simple que ça Internet. Dans le cas contraire, j’autorise implicitement cette réutilisation (tu remarqueras les Creative Commons en bas de la page).
    Sur Internet, diffusion = propagation libre. Ou alors on tue cet esprit Internet.

    Et pour conclure sur ton dernier paragraphe (que j’aime bien car facile à descendre), je citerai William Gibson, le pape du cyberpunk, qui disait que la culture d’Internet était la culture du remix. Et qu’est ce que le remix, sinon mettre son logo, sa patte, sa trace, sur des contenus créés par d’autres ?
    Faire passer ça pour de la contrefaçon, c’est tuer le remix.

  • Nicolas

    Il y a pas mal de confusions dans cet article, notamment parce que vous mêlez allègrement la propriété physique d’une vidéo (le fait d’en être en possession) et propriété intellectuelle.

    Ainsi, la vidéo n’appartient pas simultanément à Youtube et France 2 : Youtube l’héberge physiquement et France 2 en a la propriété intellectuelle. France 2 peut pour cette raison demander à Youtube le retrait de la vidéo.

    “France 2 pourrait demander à Youtube de supprimer sa vidéo. Mais ce serait complètement con. Pourquoi ? Parce que la mission de France 2 est de divertir le public” : la mission de France Télévisions est aussi d’être rentable, donc de vouloir que ce genre de vidéos soient vues depuis sa plateforme, où elle bénéficie de retombées publicitaires. Et vous payez des impôts pour que France Télévisions soit bien géré, pas pour qu’il divertisse à fonds perdus.

    “C’est son travail qui a mis sa vidéo en ligne, pas celui de France 2 [...] C’est illégal ? Il n’y pense même pas.” : Dieu merci, le droit n’est pas fondé sur le fait que vous pensiez que quelque chose est illégal ou pas. Loeki machin peut mettre son logo autant qu’il veut dessus, ça s’appelle de la contrefaçon : il se prétend propriétaire d’un contenu qu’il n’a pas produit, de la même façon que si je reproduisais ce billet de blog en m’en prétendant l’auteur.

    Et Dieu sait que je ne défends pas Hadopi, mais non, Internet ce n’est pas accepter le fait que tout contenu soit répliqué et diffusé sans contrôle possible pour son auteur ou que chaque individu puisse plaquer son nom sur un contenu produit par quelqu’un d’autre et prétendre que c’est à lui…

  • http://www.linkedin.com/pub/r%C3%A9mi-rivas/b/401/bb1 Rémi

    Ma toute petite contribution au débat avec cette chouette vidéo qui fait partie d’une série de 4 documentaires sur la créativité, le droit d’auteur et les dérives du droit de la propriété intellectuelle.
    http://vimeo.com/36881035
    Keep on rocking Cyroul.
    R

  • http://www.cyroul.com Cyroul

    @Zaraa J’ai peut-être bâclé ma démonstration. La revoilà :
    1/ le rôle d’Hadopi est de lutter contre la diffusion et le téléchargement illégal d’oeuvres sur le réseau français. Donc hadopi veut interdire la diffusion structurelle de certaines informations sur Internet par des moyens comme la surveillance, et le contrôle des contenus sur Internet.
    2/ Internet est fait pour diffuser de l’information sans contraintes.
    3/ Donc Hadopi veut détruire l’internet français en utilisant des “mesures techniques de protection des oeuvres et protection des bénéficiaires d’exceptions légales”, et de “l’observation de l’utilisation des œuvres sur Internet”

    4/ Et donc, il faut allumer Hadopi dés qu’on peut.
    J’espère que c’est plus clair.

  • http://www.moxity.pro A.N.

    Merci Cyroul pour cet excellent article. Comme je n’ai rien à ajouter sur le fond, je pinaille sur un détail aussi insignifiant qu’essentiel : l’animateur auquel tu fais référence n’est pas Patrick Sabatier, mais Patrick Sébastien…qu’on se le dise ;)

  • http://electronlibre.info ZaraA

    Quel est le rapport avec Hadopi ?

  • http://www.cyroul.com Cyroul

    @Moai
    Tu mets le doigt sur le véritable problème de cette diffusion libre des oeuvre de l’esprit : l’utilisation par des opportunistes qu’ils soient des grosses chaines TV ou des experts SEO.

    La seule solution : arrêter de regarder ces programmes de merde sans moralité.

    Le corollaire : une certaine culture du programme de qualité pour éviter de regarder des programme de merde.

    C’est pas gagné :)

  • http://ploum.net/ Ploum

    Bravo !

    Excellente démonstration, rien à dire.

    Un très bon exemple de ce que je tentais de généraliser ici : http://ploum.net/post/lettre-ouverte-aux-artistes-pirates

  • Moai

    Bonjour, très bon article effectivement.

    J’ajouterai juste une chose concernant le nom de l’artiste ou de celui qui est à l’origine de la vidéo. Il ne sont pas toujours cités. Je prends un exemple personnel ; en tant que réalisateur, une de mes pubs à été diffusé sur une “grosse” chaine télé pour une émission relatant les meilleures vidéos comiques du web. Je n’ai pas été cité lors de l’émission. Je ne demande pas a être payé mais au moins qu’ils aient la décence de citer les créateurs.
    Et je ne suis pas le seul… ce n’est pourtant pas très compliqué, quand on cherche on trouve facilement.

    Tout àa pour dire, bien d’accord avec toi et au passage merci pour tes articles toujours aussi pertinents.

  • http://noenaute.fr Pouhiou

    Merci de cet article. Tu décris ma démarche artistique de cette dernière année, et… ça fait du bien de sentir qu’on n’est pas tout seul à penser de la sorte.
    Et en plus tu m’as fait découvrir Amazed amazed, donc autant dire que je te kiffe, là, tout de suite, maintenant…

  • http://www.cyroul.com Cyroul

    Quand un grand barbu me fait ce genre de déclaration, ça me rend tout chose.
    Bizes Damien.

  • http://www.damiendouani.com damiendouani

    Rien à dire d’autre que “je t’aime Cyroul”.

    J’ai la sensation de relire exactement ce que nous disions déjà il y a quelques années avant la création de l’Hadopi. Rien n’a donc changé… :-/