Linden Labs ne sait pas faire de communication…

C’est un peu le problème avec ces boites qui vendent des supports de communication très spécifiques et qui grossissent vite : elles ne savent pas faire de communication sur d’autres supports. Et notamment auprès de leurs souscripteurs…

Une nouvelle fois, Linden Labs vient de faire une annonce financière violente (et sans préavis) à ses résidents européens : il leur faut maintenant acquitter la TVA (VAT in english) sur leurs frais d’abonnement “Premium”, leurs achats de terrain, la maintenance des régions, les enchères de terrain, etc.

Déjà qu’ils n’avaient pas été fin avec la fin des casinos sur Second Life (voir également Une panique banquaire sur SL), revoilà une nouvelle preuve de la mauvaise communication de Linden Labs auprès de ses résidents. Certes la société cherche à montrer qu’elle est « propre » pour attirer les annonceurs (au niveau financier), mais elle risque de se couper de ce qui est primordial pour son développement, c’est à dire les résidents.

Car ce sont les résidents micro-investisseurs qui font tourner l’économie de Second Life. Le jour où ils ne croiront plus en Linden Labs (le garant économique), ils iront investir leur temps et leur argent ailleurs. Et vu le développement de l’offre virtuelle en ce moment, les passionnés de mondes virtuels n’ont que l’embarras du choix.

C’est donc un problème de confiance… Et là ça fait 2 cartons jaunes pour Lindent Labs en 4 mois. Ca fait beaucoup…

Ils en parlent aussi :

Pour les résidents européens, voir également : la FAQ de Secod Life sur la TV