Le Political Google Bombing c’est mal !

Non, les gars, ça ne se fait pas de bidouiller le référencement de nos hommes politiques. Non vraiment, ce n’est pas parce qu’ils nous octroient des lois débiles (loi Hadopi 2) qui restreignent nos libertés et notre vie privée sur le web qu’il faut les humilier comme ça. Ce n’est pas parce dépensent des fortunes sur de la communication Internet politique pour inventer de nouveaux moyens de e-propagande sous l’oeil béat de leurs adversaires politiques qu’il faut forcément les battre à son propre jeu. Non, ce n’est pas bien de prendre notre président pour un [Hadopi alert ! Le contenu de ce texte a été supprimé].

Non, vraiment, c’est très mal ce que vous avez fait en créant des liens vers sarkozy.fr en modifiant l’attribut title= » » de votre balise <a> et en y mettant « trou du cul du web« . Non, c’est très mal : vous savez bien pourtant qu’il souffre d’un léger complexe d’infériorité et qu’il devient très très méchant dés qu’on met en doute sa taille ou sa carrure de dirigeant (et un trou du cul n’est pas très haut). Il risque de nous pondre une loi Hadopi 2 encore plus tyrannique. Non, les gars, c’est très mal.

Mais bon, c’est très drôle, alors je vous excuse…

trou du cul du web - sarkozy
A lire également :

Author: Cyroul

Aventurier des internets depuis 1995

2 thoughts on “Le Political Google Bombing c’est mal !

  1. Pour la réaction de l’intéressé, tu l’as eu : un beau malaise (opportuniste?) qui a fait dévier la conversation vers les problèmes de santé de président Français. Et plus personne n’a parlé du trou du cul du web.

    Quelle tristesse…
    Quelle bonne agence de com il a…

  2. :) C’est beau la censure en orange.

    Je me demande bien quelle sera (ou est déjà) la réaction du premier intéressé. Si faut effectivement mettre un type pour checker toute les balises ALT ils ne sont pas rendus.

Répondre à Clément Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.