Le marketing experientiel passera par la blogosphère

Vous savez tous que les bloggeurs sont des vendus, sont à vendre ou refusent absolument d’être à vendre tant que les agences n’y mettront pas le prix… Et bien quoi ? Je ne veux pas vous pourrir votre vision de la société, mais tous les producteurs d’information sont à vendre, du simple bloggeur au plus connu des journalistes. Et ça ne sert à rien de hurler que ce n’est pas vrai ou que c’est scandaleux. C’est un fait !

Une fois ceci bien intégré, on peut enfin voir de quelle façon les marques peuvent investir la blogosphère « proprement ». « Proprement » aussi bien pour le bloggeur (qui a tout intérêt à garder une ligne éditoriale assez objective) que pour la marque (qui doit faire du retour sur investissement sur ses opérations publicitaires).

Pour moi, la meilleure façon d’investir la bloggosphère « proprement » est de faire tester « sans conditions » ses produits. Cette tendance est en train de se démocratiser. Ainsi de plus en plus de marques vont envoyer des échantillons (voir même des produits) à des bloggeurs influents pour qu’ils en fassent le test, la critique, le « billet » qui va faire buzzer.

Le danger pour les marques c’est la perte de contrôle sur leur communication. Une perte de contrôle que les communiquants de tous bords s’accordent pour être 1/ inéluctable et 2/ bénéfique pour le produit. La marque devra donc ne présenter que des produits dont elle est fière (parce qu’ils sont bons, innovants, rigolos, originaux, etc.). Ce qui élimine beaucoup d’annonceurs qui préfèrent (et préfèreront peut-être toujours) le marketing 1.0, c’est à dire la massue média (plus on assène le message plus le consommateur comprends et achète).

Par contre, les avantages d’une telle communication pour les marques sont innombrables.

1/ la marque bénéficie d’un premier retour sur le produit par « de vrais gens » et pas par des panels d’utilisateurs. C’est à dire un retour purement subjectif. Qui ne sera pas forcément conditionné par la qualité du produit ou par le discours du présentateur, mais par les évènements de la vraie vie. Et la vraie vie ne ressemble pas à une réunion de panel test.
2/ la marque bénéficie de l’audience des blogs. Certains blogs sont lus quotidiennement par des dizaines (voir des centaines) de milliers d’internautes. Si vous avez la chance d’avoir une critique positive de votre produit sur un tel blog, cela signifie que votre produit/marque sera perçu favorablement par des dizaines de milliers de consommateurs potentiels. (voilà de quoi reléguer des indicateurs publicitaires comme le GRP dans les outils de mesure préhistoriques).
3/ la marque, si elle se débrouille bien ou si le produit s’y prête, peut faire adhérer le bloggeur à l’opération. Ce dernier peut ainsi proposer une véritable expérience interactive à ses visiteurs via le produit. Pourquoi ferait-il ça ? Parce que le bloggeur aime ses lecteurs, et aime leur faire plaisir, il aime leur proposer des expériences nouvelles, inédites. Il aime les surprendre, les séduire. bref, le bloggeur est amoureux de ses lecteurs. Et il fait bien, car sans lecteurs, le bloggeur influent ne le restera pas longtemps.

Petite étude de cas
gaetan à poil Gaetan de RollsRox propose à ses lecteurs de jouer à afficher des photos sur le cadre photo MMS qu’il vient de tester pour le site Giiks.com. Les internautes n’ont qu’à envoyer un MMS photo au 06 59 67 98 45 et hop, elles apparaissent dans le bureau de Gaetan où celui-ci a fièrement fait trôner l’appareil au grand dam de ses collègues jaloux.

Ce qui est intéressant, c’est que le cout de l’opération pour la marque est le cout d’un produit (d’usine). C’est à dire rien du tout. Par contre, voilà le gain de l’opération pour la marque :

  • une présence de la marque sur un blog renommé brassant pas mal de visiteurs (environ 300/jours).
  • une opération sympathique et experientielle démontrant les avantages produits à tous les visiteurs (même ceux qui ne jouent pas).
  • une présence de la marque accrue par tous blogs relayant cette opération.

En conclusion
Si il y a une chose à retenir de cette opération, c’est que la marque n’a pas demandé à Gaetan de faire ce buzz. Elle s’est contenté d’envoyer un produit à giik qui l’a donné à Gaetan pour en faire un test. C’est lui, qui de sa propre initiative, a décidé de créer cette expérience.

Mais alors, imaginez qu’on puisse proposer aux bloggeurs des idées d’expériences sur blog , et qu’on leur donne en plus des outils pour améliorer cette expérience (par exemple une webcam afin de montrer en direct aux internautes le résultat de leurs envois). Voilà une idée qui pourrait motiver les bloggeurs et les annonceurs, dans le respect des internautes.

Alors le marketing blogo-expertientiel sera-il une offre marketing de 2008 ?
Il faudra le demander aux agences spécialisées dans les relations entre bloggeurs et marques : BuzzParadise, brm, Youtoyou, SocialSpark, mybuzzbox, nouveaujour, etc. (on vient juste de me parler de TipDish réservé aux blogs US).

Author: Cyroul

Aventurier des internets depuis 1995

1 thought on “Le marketing experientiel passera par la blogosphère

  1. A quand la marque (l’agence) assez futé pour fournir un produit un petit budget au blogger, pour qu’il puisse organiser un « focus groupe » avec certains lecteurs sur le produit, ouvert, interactif, humain… tout cela relayé aussi sur le blog, bien sur (et en direct live avec twitt/FB si possible)
    Un bon moyen pr le blogger de fidéliser son lectorat, et pour la marque, un buzz et une quantité d’info non négligeable…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.