EuroRSCG et les blogs ça fait 2

Après le calvaire du Vichy blog (EuroRSCG 4D), voilà le nouveau bad buzz de Euro (BETC cette fois) : l’achat de bloggeurs.

Le détail de l’histoire ci-dessous :

Il faudrait arrêter de prendre les bloggeurs pour des c… ou des vaches à lait. Certains le sont certainement, mais je ne pense pas qu’ils fassent long feu. Au grand désarroi des marques et des agences publicité.

Car, oui, les marques flippent de laisser des personnes donner leur avis librement, oui, les agences flippent des laisser des personnes donner leur avis sur leurs campagnes. Et alors? Cela ne peut que forcer les agences à travailler mieux et à s’adapter réellement à ce nouveau média interactif qu’est Internet. Et les marques doivent arrêter de prendre les consommateurs pour des cons-sommateurs. Ils sont devenus consom-acteurs.

Alors espérons que ce nouvel exemple de bad buzz ammène les agences de publicité à considérer la blogosphère autrement que comme un réservoir d’arrivistes sans cervelles (et sans gout).

A voir également : Ça dénonce chez Embruns (chez Fred Cavazza)

Author: Cyroul

Aventurier des internets depuis 1995

4 thoughts on “EuroRSCG et les blogs ça fait 2

  1. Finalement, ce que les blogs et de façon plus général Internet a le mieux réussi à faire, c’est de (re)questionner l’humanité (connectée) sur des sujets philosophiques (/religieux) comme la notion de morale, de probité, d’indépendance, d’honnêteté intellectuelle.

    Sérieusement, personne n’évoquait ces sujets il y a 20 ans en parlant de journalisme, de publicité ou d’hommes politiques. Mais d’un coup, ces notions prennent de la force sur Internet.
    Nous vivons vraiment une époque formidable.

  2. En tous cas merci pour cette réponse constructive, effectivement les blogueurs sont biens plus que des panneaux publicitaires et peuvent porter une marque bien au delà de l’esprit de certains « spécialistes » du buzz.

    C’est quand même autre chose qu’une réaction bien réac sur les fautes d’orthographe (je ne les encourage pas, j’essaie juste de ne pas baser mon jugement uniquement sur cela), le tutoiement, et une certaine éthique dans laquelle je (voir « on », il doit bien avoir un ou deux « pourris » comme moi) ne se reconnait pas forcément … :)

  3. Je comprends bien ton point de vue.

    Pour ma part, j’analyse (et critique) plus particulièrement le comportement des agences de publicité qui ont du mal à comprendre qu’il y a des « vrais » gens derrière les blogs et pas simplement des espaces publicitaires à acheter.
    Il s’agit d’un comportement qui ne crée aucune valeur pour la marque, qui ne peut que casser une certaine liberté de donner son avis (de bloguer), et qui réduit d’autant la créativité d’une campagne de pub.
    Il est tellement plus interessant de travailler avec les blogueurs que de les prendre pour des panneaux publicitaires.

    Par contre (j’en ai déjà parlé ailleurs), il est évident que le comportement d’un blogueur (achetable ou puriste), n’a rien à voir, ni avec la qualité de son blog ni avec son succès.

  4. Je le trouve d’un ennui mortel l’article de Laurent.

    Un jeune concepteur d’une agence de com a osé le tutoyer, faire des fautes et lui demander de publier un communiqué ?!

    Quel ennui…

    Certes le travail n’a pas été bien fait (s’il s’était renseigné et avait lu le blog, il aurait su que, visiblement, Laurent ne supporte pas les fautes et les sollicitations commerciales, enfin je suppose), mais de la à en faire un pamphlet…

    J’ai peut être esquissé un sourire à la lecture, sur certains (rares) passages.

    Mais j’ai surtout trouvé cet article d’une lourdeur effarante (et pas seulement dans le fond, quand je vois les commentaires enthousiastes sur le style, je me sens un peu seul)

    Je n’ai pas d’intérêt particulier à défendre Julien, je ne le connais pas.

    C’est gratuit.

    On dira simplement que ces évangélistes du blogging « propre », (ou tout autre concept puriste et snob de leur choix) m’ennuient terriblement.

    Je prends bien plus de plaisir à lire certains blogueurs corrompus (haha), qui n’ont pas besoin d’un pamphlet sur le thème « les agences de pub n’y connaissent rien aux blogueurs », particulièrement à la mode ces temps-ci, pour m’intéresser…

    Je ne prétends pas pour autant avoir raison, et à titre d’exemple je n’ai pas du tout apprécié la croisade contre la campagne de « Burger King », bien qu’entretenue par une majorité de blogueurs qui habituellement me passionnent…

    Voilà c’est dit :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.