Service 3D = (Service web)²

Connaissez vous Gaia VJ ?Gaia VJ

Il s’agit d’une extension de l’univers virtuel Gaia qui vous permet de créer votre web télévision… Bon, j’aime pas ce mot (qui veut tout et rien dire, du podcast à Joost). Alors pour être plus précis, Gaia VJ vous permet de créer votre sélection de programmes vidéos et de les streamer à l’intérieur du monde virtuel. Ces programmes vidéos vont être progressivement enrichis par du contenu de Sony et Warner, et certains contenus seront disponibles en “pay-per-view”.

Mais ça existe déjà, ça !

Ben oui, vous allez me dire que Youtube, Dailymotion ou encore le récent EyeVio (Japon), font déjà l’affaire. Quel intérêt de développer un service similaire ? Et en plus pour une population réduite (soit 2 millions d’utilisateurs actifs en juin 2007) par rapport à celle de tous les internautes du monde de la terre (on doit en être à 1,2 milliard là, non ?).

Alors pourquoi se lancer dans ce créneau hyper-concurrentiel qu’est la vidéo ? Hein, pourquoi ?

Je n’aurais pas pu répondre à cette question avant d’avoir testé le service. Tout commence avec une liste de vidéos par utilisateurs avec les accès classiques (most popular, recentely added, staff playlist, etc.). Classique, sobre, efficace. Mais pas concurrentiel. Et puis, vous cliquez sur Watch, et là, un pop-up s’ouvre vous demandant de vous identifier (login/password).

Vous pourriez directement fuir de ce pop-up malsain, mais une petite fonctionnalité attire votre attention : une case à cocher « login as guest« . Une petite fonction qui n’a l’air de rien, mais qui vous évite le processus « formulaire d’inscription » + « captcha » + « validation email » qui se solde invariablement par une perte de 80% de vos internautes (un mauvais tunnel de conversion).

Rassuré, vous cochez cette case « invité » et là, on vous demande de choisir un avatar parmi les 4 présentés… Vous commencez déjà à regretter de ne pas avoir un avatar à vous. Une fois l’avatar choisi, le voilà propulsé dans une salle de cinéma, avec d’autres avatars qui sont en train de regarder la même vidéo que vous.

Démultiplier l’intérêt d’un service web en l’utilisant dans un monde virtuel

Dans cette salle, vous allez pouvoir utiliser des fonctionnalités de mondes virtuels : vous déplacer dans un environnement 3D isométrique, chatter et acheter des objet, tout en utilisant les fonctionnalités des plateformes de diffusion de vidéo : envoyer à un ami et voter.

Vous allez me dire qu’il est possible de discuter sur Youtube avec les personnes qui regardent la même vidéo que vous. Certes, mais l’expérience n’est pas du tout la même. Sur Youtube, vous discutez avec un nom souligné (et éventuellement une photo), censé représenter votre partenaire. Dans Gaia Vj, vous discutez avec un avatar très spécifique en vous plaçant par rapport à lui, et en interagissant avec votre environnement.

Gaia VJ

Quel intérêt ?

Pour l’utilisateur : de nouvelles façons de consommer du contenu sur Internet, ajoutant de nouvelles sensation à la simple visualisation de vidéos.

Pour le monde virtuel : outre le business model pay-per-view, je pense que l’intérêt réside surtout dans le fait de faire expérimenter le monde virtuel via un essai grandeur nature. Une expérimentation accessible par n’importe quel utilisateur, qui, en 2 clics, sans passer par des étapes trop impliquantes, va découvrir les avantages du service (ici l’univers virtuel).

En conclusion,

Gaia JV a implémenté l’équation idéale des services Internet de demain =
(un service accessible simplement + des contenus à valeur ajoutée + une experience ludique) le tout intégré dans une interface utilisable.
On peut difficilement faire mieux.
Qu’en pensez-vous ?

Pour en savoir plus : Sony investit dans Gaia Online

Author: Cyroul

Aventurier des internets depuis 1995

1 thought on “Service 3D = (Service web)²

  1. Bien vu. Je pense qu’à l’avenir les sites de contenus vidéo devront disposer de ce genre d’interfaces. C’est aussi pourquoi je crois beaucoup aux univers virtuels qui sont à ce jour les meilleures solutions permettant une présence collective en temsp réel. Seul hic pour l’instant (en particulier sur Second Life que j’affectionne particulièrement) le nombre limité de connexions sur un même serveur.
    Certains sites internet proposent des concerts en live avec un choix multiple d’angles de vues, un chat et une représentation plus que sommaire de la personne logguée par un minuscule avatar. Incontestablement, le partage de contenus incarné par son identité numérique en temps réel sera demain une tendance lourde sur le réseaux des réseaux, qu’en pensez-vous ?

Répondre à mathieu Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.