Les chiffres de l’industrie musicale et du piratage

D. Israel Peralta est un graphic designer bourré de talents.

Non seulement il s’amuse à réaliser quelques data visualisation du plus bel effet, mais en plus il ose s’attaquer graphiquement à la légende du déficit  de l’industrie du disque (bien entretenue par les politiques et les médias qui les soutiennent) à cause des méchants pirates de l’internet.

Devant vos yeux ébahis, vous pouvez ainsi constater que moins d’1/3 des labels sont indépendants, le reste du gâteau étant partagé par 4 gros groupes (Sony Music Entertainement, Warner Music Group, Universal Music Group et EMI Group).
Qu’en gros, 2009 a été la meilleure année pour l’industrie musicale (nettement meilleure que les années précédentes… Une crise ? Ou ça une crise ?). Que sur 15$ un artiste ne touchera que 1.6 $. Et que les albums se vendent de moins en moins bien, alors que la musique online se vend de mieux en mieux.

… Vous pouvez me ré-expliquer pourquoi la loi Hadopi a été votée déjà ?

Vous pouvez retrouver l’excellent D. Israel Peralta :

Cyroul

Explorateur des internets et créateur de sites web depuis depuis 1995, enseignant, créateur de jeux, bidouilleur et illustrateur. J'écris principalement sur les transformations sociales et culturelles dues aux nouvelles technologies, et également sur la façon dont la science-fiction voit notre futur.

Voir tous les articles de Cyroul →

2 réflexions sur « Les chiffres de l’industrie musicale et du piratage »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.