Tr2n devient Tron Legacy

tron 2 motoJe vous le dis d’un coup car ça fait moins mal : le titre formidable et digital de « Tr2n » a été abandonné au profit d’un banal et mou « Tron Legacy » (certainement benchmarqué par les marketeux de Disney ce qui augure du pire pour le reste du film hélas). Ca aurait néanmoins pu être encore pire : « Tron 2.0 » avait été émis au lancement du projet, vous imaginez la cata ?

Mais même si le nom est naze, cette suite du fabuleux Tron est le film que j’attends le plus depuis 27 ans (il est sorti en 1982), car le scénario originel est une pure merveille qui nécessite absolument une suite.

En attendant cette suite (décembre 2010 c’est loin), je vous propose une petite rétrospective de Tron l’original, ainsi que des artworks et autres images exclusives de la suite.

Tron : IA, jeux vidéos et réalité virtuelle

Tron original

L’histoire de Tron ressemblait à l’image fantasmée du secteur du logiciel dans les années 80 : espionnage industriel, procès à gogo et fortunes spontanées. Un développeur génial de jeux vidéos, Kevin Flynn (génial Jeff Bridges), se fait piquer tous ses jeux par un capitaliste sans scrupule, Ed Dillinger, et en est réduit à faire des absolute scores sur des consoles 4 bits devant des petits jeunes éberlués. Lora Baines, l’ex-petite copine de Flynn et son nouveau pote Alan Bradley découvrent le pot aux roses et décident de l’aider à prouver la paternité de ses jeux.

Seulement ils ignorent que le MPC (Master Control Program) l’Intelligence Artificielle développée par Dillinger est devenue autonome et contrôle maintenant Dillinger, sa société et son réseau interne. Et cette Intelligence Artificielle sans scrupule va nous refaire le coup de HAL (l’IA du film 2001, l’odyssée de l’espace) en numérisant Flynn et en l’envoyant dans le monde des programmes.

TRON mpcEt là, le spectateur découvrait avec stupeur un monde où les programmes avaient la tête de leurs concepteurs, et qui possédaient l’âme et la force insufflées par ceux qui les avaient programmé. Le monde en lui même était une retranscription en réalité virtuelle des types de réseaux informatiques : salles de jeux vidéos, salles de gestion, routeurs, villes étincelantes de datas qui circulent sur des fils de transmissions colorés, faune étrange (des bits sympathiques).

Bref, un lieu à la fois réel et virtuel où vivaient et interagissaient les programmes devenant de plus en plus autonomes (et découvrant même les sentiments).

On peut dire que le film Tron est un précurseur du cyberpunk et qu’il a donné une forme de la Matrice (représentation des concepts digitaux) bien avant William Gibson (le livre Neuromancer sortira 2 ans après le film).

Mais outre ses aspects cyber, ce film réussissait à insuffler une « conscience » à des programmes normalement inanimés (ou forcément hostile comme dans 2001). N’est-ce pas une idée troublante de se dire que les programmes, les services, les sites web reflètent ce que vous mettez en eux ?  Que les sites de e-commerce optimisés à mort pour le SEO et du tunnel de conversion sont en fait des VRP toutes dents dehors ? Que les sites d’information sont des excités toujours sur la brèche ?  Que les sites publicitaires sont des artistes, ou pour certains des êtres désincarnés sans contenu propre, donc sans âme ? Et donc qu’il va falloir vous investir un peu plus dans les contenus numériques que vous créez ?

Et Tr2n – Tron Legacy, ça va parler de quoi ?

jeff brdges Kevin FlynnSam Flynn (Garrett Hedlund), est un technicien SAV de 27 ans. Mais c’est surtout le fils de Kevin Flynn, que l’on avait vu devenir riche à la fin du premier Tron. Sam décide de chercher où est passé son papa (qui a donc disparu il semblerait) et se retrouve lui-aussi dans le monde virtuel où son père vivrait depuis 25 ans. Forcément le père et le fils vont faire un tour dans ce cyber univers qui, d’après le communiqué de presse Disney, est devenu encore plus dangereux et compliqué qu’il y a 20 ans.

En conclusion, une storyline qui ne nous dit pas grand chose, en dehors de la très bonne nouvelle de revoir Jeff Bridges dans le rôle de Kevin Flynn. Par contre je vous conseille le Trailer qui est alléchant. Et si vous voulez vraiment tout savoir sur les dessous du film, lisez le très bon article de Brouce sur le film TR2N 2011, les choses avancent !

Et en attendant 2010, un peu de contenus

Je vous propose immédiatement d’aller faire un tour sur Tron Sector un forum de passionnés de Tron. Vous y trouverez des tas de trucs intéressants, dont notamment des artworks qui ne seront pas utilisés dans le film.

En voilà un de FalarSimons Tron 2.0 DD qui tue (c’est un crime de ne pas l’utiliser pour Legacy).

Tron_2_0_DD

Encore une jolie image d’une Aria Mercury qui ne sera hélas pas utilisée non plus dans le film.

aria-mercury

Mercury étant le personnage guerrier féminin du film, il semble qu’elle excite la créativité de certains artistes (et le film ne sort que dans un an, ça va pas se calmer). Ici Axigan.

MERCURY_from_Tron_2_by_Axigan

Des boards pour le film actuel (utilisés ils semblerait).

tron1vstron2

La première affiche qui ait tourné de Tr2n. Remplacée (trop proche de l’originale ?).

tron11

Une chouette illustration réalisée pour la Comic Con de San Diego 2009.

tron2

Voilà, c’est tout pour le moment. Mais j’en referais d’autres pour les fans. Je n’en ai pas trouvé beaucoup en France, si vous avez un site dédié (qui soit pas un pure SEO-trafic-adsense site), n’hésitez pas à vous ajouter dans les commentaires, je ferais une liste quand j’aurais le temps.

Author: Cyroul

Aventurier des internets depuis 1995

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.