Ecoutez l’intégralité de l’album Gorillaz – Plastic Beach !

J’ai toujours adoré le groupe Gorillaz. Déjà parce qu’il réunissait 2 artistes fabuleux : Jamie Hewlett (le dessinateur du comics transgressifo-punk TankGirl) et Damon Albarn (chanteur de Blur, un des rares groupes de britpop encore écoutable 10 ans après), ensuite parce la musique était bonne.

Alors quelle joie de voir que Gorillaz vous permet d’écouter gratuitement (sans pub) en ligne leur dernier album dans la plus pure lignée de NIN (Nine Inch Nails). Une écoute en streaming (vous pouvez faire une pause, mais vous ne pouvez pas écouter le morceau exact que vous voulez).

Un album en collaboration avec Lou Reed, Mos Def, Mark E Smith, De La Soul, Kano et Snoop Dogg qui est assez étonnant (il part dans tous les sens).

Vous pouvez aussi télécharger gratuitement le single Stylo en MP3 ici, rhaa, ils sont forts…

Une philosophie basée aussi sur le libre, complètement à l’opposé de Metallica/Johnny Hallyday, n’est-ce pas ?

Author: Cyroul

Aventurier des internets depuis 1995

4 thoughts on “Ecoutez l’intégralité de l’album Gorillaz – Plastic Beach !

  1. éclectisme, ça c’est le bon mot. malgré tou je ne suis pas d’accord avec toi. certe, la musique electro d’aujourd’hui, t’etre plus commercial qu’autrefois peut etre plus répétitif et insipide mais il y a beaucoup plus de perles qui se déssine hélas dans cette ammoncellement tj plus croissant de merde (de meme que les perles).
    bref pour reparler de gorillaz, j’trouve qu’on est quand meme loin de « gorillaz » et leurs titres plus percutant.
    autant j’ai adoré clint eastwood et feeling good inc. autant stylo m’a laisser de marbre, planante, ouai; bonne? bof bof, après plusieurs écoute, on lui trouve un charme. enfin pour conclure, peut etre que trop de guest, tue les guest. enfin, pour le moment, je le réecoute et je commence à saisir, à adherer? à voir.

  2. @Clément peut-être que les jeunes générations, gavées de musique hallucinogène au contenu répétitif et insipide, n’arriveront pas à comprendre l’éclectisme d’un album aussi dépareillé mais pourtant très agréable :b

Répondre à Cyroul Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.