WEB 2.0, 15 ans déjà et après ?

J’aime bien les analyses rétrospectives. Celles qui prennent en compte la diversité des points de vue, celles qui détruisent un mythe pour mieux le reconstruire. Le mythe du 2.0 n’y était pourtant jamais passé.

A l’époque pourtant, le 2.0 ne manquait pas d’articles, de suppléments spéciaux, de blogs marketing spécialisés, de softwares et d’applications, etc. On peut même dire qu’en 2005, le 2.0 était partout. Or 15 ans après, il n’est plus nulle part.

Il était donc temps d’analyser ce moment numérique particulier du 2.0, de décortiquer cette époque. A ce qu’elle avait d’enthousiasmant et de désarçonnant. Aux promesses et aux réalités. Aux déceptions et réussites. Aussi quand on m’a appelé pour participer à cet ouvrage, WEB 2.0 15 ans déjà et après ?, j’ai accepté.

57 auteurs, 57 points de vue, 2 assos

Il faut dire que le principe du livre est alléchant : 57 personnes souvent formidables, la plupart très actives à l’époque du web 2.0, qui vont donner leur avis sur le sujet. 57 connaissances de réseau ou connaissances réelles qui vont décrypter ce moment intense de l’histoire du numérique. Et tout ça dans un livre de 35 euros.

Et bonus sur le gâteau à la cerise, 100 % des droits d’auteur seront reversés à deux associations qui agissent contre l’illectronisme pour les plus démunis et les plus jeunes: Emmaüs Connect et Startup for Kids.

Cliquez sur cette belle brochette de pionniers plus ou moins barbus pour acheter le livre.

Qu’est ce qu’on trouve dans ce livre ?

Le livre est bien plein. Des repères historiques, la conquête du Web par les pionniers, des approches sur l’économie, la politique, le juridique, la culture, les usages. Des réflexions sur la relation à soi et aux autres, sur la relation à l’information, avec les marques, au travail. Et la relation du 2.0 aux mondes virtuels et réels. Pour enfin ouvrir vers le futur et imaginer des propositions pour lutter contre les grosses plateformes qui pourrissent l’internet.
Bref un gros condensé (oxymore ?) de 2.0 pour enfin comprendre ce qu’a été cette révolution et ce qu’elle a apporté au monde.

Quant à moi, j’ai écrit un petit papier qui s’intitule Du web 1 au web 2 : l’information, entre liberté et oppression. Je vous le mets en ligne dés que j’ai le temps.

Les (nombreux) auteurs

Déjà il faudrait applaudir Fadhila Brahimi et David Fayon pour leur titanesque travail de synchronisation des 57 auteurs. Imaginez 57 personnalités différentes avec chacune ses propres contraintes. Bravo les gens.

Et ensuite, voilà les signatures que vous trouverez dans cet ouvrage : Farid Arab . Christine Balagué . Eric Barbry . Beer Bergman . Olivier Berlingué . Nicolas Bermond . Fanny Berrebi . Michelle Blanc . Jérôme Bondu . Fadhila Brahimi . Frédéric Cavenet . Dominique Cardon . Nicolas Celic . Cyril Chaudoit . Jean-Pierre Corniou . Céline Crespin . André Dan . Thierry de Baillon . Yannis Delmas-Rigoustsos . Damien Douani . Antoine Dubuquoy . Jean-Pierre Encausse . Fabrice Epelboin . Olivier Ezratty . Isabelle Falque-Pierrotin . David Fayon . Mathieu Flaig . Cyrille Frank . Yann Gourvennec . David Guillocheau . Claudie Haigneré . Olivier Itéanu . Henri Kaufmann . François Laurent . Yann Leroux . Eric Maillard . Vérone Mankou . Emilie Marquois . Grégory Maubon . Pierre Mawas . Pierre Métivier . Jean-Claude Morand . Ahmed Mehdi Omarouayache . Anthony Poncier . Grégory Pouy . PPC . Benoît Raphaël . Cyril Rimbaud (Cyroul) . Vincent Rostaing . Jean-François Ruiz . Eric Seuillet . Serge Soudoplatoff . Virginie Spies . Yaëlle Teicher Stein . Pierre Tran . Pierre Vallet . Henri Verdier

Sans oublier une préface de Claudie Haigneré (vous savez, la pionnière de l’espace en Europe). Alors n’hésitez pas à acheter le livre. Vous rendrez les 2 associations (et aussi les éditions Kawa) heureuses. Moi en attendant, je m’en vais inventer le web 5.

Author: Cyroul

Aventurier des internets depuis 1995

1 thought on “WEB 2.0, 15 ans déjà et après ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.