Savez-vous parler Digital ? Petit quiz de néo-langage digital

Vous n’y comprenez plus rien… Déjà en 1998, vous aviez du mal à comprendre le pseudo-language SMS qui fleurissait dans les cours d’école. Ensuite ce fut le tour des smileys, et autres mélanges typographiques étranges dus à l’abus d’irc (un vieux mot pour msn).

D’autres nouveaux mots se mirent à envahir vos timelines, distinguant l’homo-digitalus qui a une vraie culture Internet du déconnecté primitivo-analogique.
Non, vous n’y comprenez plus rien…

Et aujourd’hui en 2010, les néologismes digitaux pullulent

A la croisée du bon vieux Code Q de radioamateurs (non ça n’a rien à voir avec du pron par radio) et d’abbréviations de Cibi, on y retrouve des néologismes objectifs (dérivations, dérivations impropres, mots composés, acronymies, abréviation, utilisation d’un mot-valise, etc.) mais aussi des anglicismes, ou autres emprunts aux langues étrangères.

La provenance de ces mots est diverse : jargon technique, des mots issus de l’utilisation de services digitaux (Twitter, Facebook, etc.), d’autres dérivés d’usages endémiques de tribus spécifiques (4chan, Reddit, Youtube, etc.), sans compter des mots dont on ne sait même plus remonter l’origine.

On peut appeler ça du netspeak, ça n’en reste pas moins des symboles utilisés tous les  jours par des millions de jeunes dans le monde.

Alors, faut-il ignorer ce Slang ?

Certainement pas. Car, si on doit attendre que le Larousse (qui vient juste d’intégrer Google dans son dictionnaire, les américains l’ayant fait depuis 2006) intègre ces néologisme, nous verrons des parents pleurer d’incompréhension devant les PRW, MOS, P911, PIR, CD9 ou encore POS écrits par leurs gamins sur le PC du salon.

Mais en plus de ça, le néologisme digital est tendance ! Que ce soit pour faire du jeunisme de base (Fillon devient un geek, même si il ne sait pas ce que c’est), pour montrer son immersion dans la culture digitale (je t’ai RT air té– IRL) ou son appartenance à une communauté très  fermée (moi je connais les raccourcis 4chan et pas toi-euh), ces néologismes deviennent une culture discriminante qu’il va falloir savoir identifier.

Alors il est important de reconnaître, et pourquoi pas de manipuler ces néologismes digitaux.Voilà un petit test pour vérifier votre niveau.

10 questions pour tester votre parler digital

Alors maintenant, testez votre niveau de netspeak en répondant à ce petit questionnaire (simple) de 10 questions.

[QUIZZIN 1]

J’espère que le résultat a été à la hauteur de vos attentes. Si ça vous plait, j’en referai d’autres. N’hésitez pas à noter vos scores (sans tricher) dans les commentaires.

Et en cadeau, cet abécédaire du Fuuu man. Si vous ne comprenez rien, demandez à un spécialiste du digital.

Author: Cyroul

Aventurier des internets depuis 1995

31 thoughts on “Savez-vous parler Digital ? Petit quiz de néo-langage digital

  1. 7/10. good level. un futur vieux con; Oui honnêtement je n’ai pas de culture digital, j’ai plutôt deviné certaine réponse (QCM oblige)

  2. Alors 9/10, mais je pense que le terme est « ousté » et pas « outé »; et je crois que le « fuuu guy » se nomme plutôt le « rage guy ».

    ALORS QUI C’EST QUI VIENT FOUTRE LA MERDE DANS TES ARTICLES ?

    1. Bien essayé, mais je te répondrai ceci :
      Ousté, existe déjà depuis longtemps dans la langue française, donc je ne pense pas qu’il soit endémique à 4square (http://fr.wiktionary.org/wiki/ouste). Je lui ai préféré « outé » (mais on peut en débattre).
      Quant au Fuuu guy/man, il existe effectivement sous le nom « angry guy » dans des lieux digitaux sordides que tu fréquentes habituellement, mais rarement ailleurs (tu trouveras plus de requêtes pertinente « Fuuu guy » (http://www.google.com/search?q=fuuu+guy&hl=en) que « angry guy ».
      Il faut savoir parler au grand public aussi ;)

  3. 7/10, pas si mal pour une digital non native… Peut mieux faire !
    Peut-on avoir les bonnes réponses pour nous améliorer ?

  4. 7/10 bah allez y’a pire et y’a mieux,

    Je voulais aussi dire que beaucoup de ces mots sont des anglicismes, qu’on utilise déjà au Québec dans le langage courant par exemple…

  5. J’ai 5, et je pense que c’est la chance du débutant, j’ai pas compris la moitié des questions :)

  6. 2 indications pour le 10/10 :
    1- J-List n’est pas un newsgroup d’hentai
    2- « outé » est un terme très très récent (francisation d’un néologisme anglais).

    Bravo néanmoins à ceux qui ont fait plus de 5, la force digital est avec eux ;) (rien à voir avec la digiforce, qui est, si je ne m’abuse un truc de Digimon).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.