Triste Tri-dimension pour Trinity (de Cartier) #0

marqueeDepuis ses débuts vers la fin des années 80 jusqu’à aujourd’hui, la 3D a activé les fantasmes les plus extrêmes du grand public mais aussi de tous les professionnels de l’entertainement (publicitaires compris). Il est donc naturel que les marques s’y soient également intéressées.

Quoi de plus beau pour un annonceur que de voir son produit fidèlement reproduit en 3 dimensions, animé d’une volonté propre et pourquoi pas, manipulable à la souris, tout cela derrière l’écran magique de son ordinateur ? Hein quoi ?

Seulement les marques ne sont pas des professionnelles de la 3D. Et là où elles n’hésitent pas à imposer des professionnels réputés (pour la photographie ou encore les films de publicité), elles pensent que parce que c’est sur Internet, la qualité n’est pas indispensable. Comportement court-termiste qui met en danger la marque et sa perception par les consommateurs.

Bon, j’avais envie d’écrire ce week-end, alors plutôt que vous sortir un article interminable, je l’ai découpé en 3. Ca tombe bien, ça va parler du mini site Trinity de Cartier.

Vous pouvez donc lire dans l’ordre (conseillé) :

3D et publicité / Le (mauvais) exemple Cartier Trinity / Comment faire de la bonne pub digitale ?

Author: Cyroul

Aventurier des internets depuis 1995

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.