On parle beaucoup de marketing participatif à base de UGC (User Generated Content, du contenu généré par les utilisateurs, quoi) , mais rares sont les marques à utiliser franchement et à bon escient ce lâcher prise de son image.

Car le contenu généré par les utilisateurs (on va dire CGU, ça ira plus vite) correspond souvent à la possibilité pour des internautes (qui n’ont rien d’autre à faire) d’envoyer quelques vidéos de mauvaises qualités sur un site qui n’osera même pas les publier. D’autres marques proposent un service de création de « quelque chose » plus ou moins brandé et plus ou moins ludique. La qualité est souvent désastreuse, mais on compte sur le grand nombre de réalisations et sur le système de vote par les internautes pour faire émerger les bonnes surprises. J’appelle ça du flan très cher… Et c’est la mode en ce moment dans les campagnes e-marketing…

Et pourtant l’UGC peut être l’occasion pour la marque de gagner beaucoup en laissant le moyen aux internautes de réécrire une partie de son histoire, son logo ou son produit. La façon la plus simple de laisser les internautes s’approprier la marque ou un produit, c’est d’ailleurs le concours de design. C’est facile, cadré (dans le temps mais aussi légalement), peu onéreux, et ça peut procurer les avantages suivants :

  • l’image d’une marque qui communique (et ça, normalement ça coûte très cher)
  • une perception nouvelle des consommateurs (qui sont encore considéré comme des « masses tests » par de nombreux annonceurs) qui deviennent de véritable partenaires de la marque
  • et pourquoi pas des résultats de qualité qui peuvent faire date dans l’histoire de la marque

Alors allons faire un petit tour dans les concours de design sur Internet…

Les marques de fringues et objets luxe

Asics a proposé en 2007 un concours de design de chaussures. Le concours a fait trois gagnants disponibles sur le site… Et c’est tout. Et c’est bien triste… Car quand la marque créé un concours de design, elle raconte une histoire : l’histoire d’une success story possible. Celle du petit designer anonyme qui devient une star grâce à un concours fabuleux… Mais quand on voit le site d’Asics, on a pas envie de participer aux prochaines éditions du concours, c’est vraiment trop triste…

salomon contestDepuis 2003, Salomon vous permet de designer ses snowboards dans son Artwork Contest annuel. Qu’est ce qu’on gagne ? 4.500 euros et peut-être la possibilité de bosser pour Salomon (et ça c’est cool).

On est frappé par la qualité des oeuvres (ces gars là ce sont des pros ou des semis-pros) mais aussi par les différentes origines de tous ces designers (Costa Rica, Australie, République Tchéque, etc.). Enfin, une marque qui a compris qu’Internet était multinational (et c’est pas si courant, veuillez me croire).

Project 501 design Challenge pour Levi’s 501. Le premier prix : votre propre design fabiqué et vendu par Levi’s sur levi.com. C’est beau, c’est convivial et c’est ouvert à tout le monde. J’y cours…

Levis 501 concours design

Le superbe concours de design Samsonite Baby Travel. L’objectif du concours : des bébés et de la mobilité. Vous pouvez gagner jusqu’à 5000 euros. Un concours ouvert hélas uniquement aux designers.

Pareil pour le prix Emile Hermès, qui n’est ouvert qu’aux designers, diplômés d’un école de design, étudiant en design, mais âgés de moins de 40 ans (me demandez pas pourquoi, les designers ont peut-être une date de péremption). Là on peut gagner jusqu’à 50 000 euros… Oui, c’est le monde du luxe là, ça douille là…

Les produits Français monsieur, oui monsieur, Français

Mon préféré, le concours de design de la boite Kub Or de Maggi. Ce concours est un véritable exemple de lâcher prise de la marque. Ouvert à tout le monde (donc loin des concours qui ne visent que des designers), le site donne toutes les indications (contraintes, mais aussi le brief, le patron de la boite au format vectoriel, etc.) pour permettre à n’importe qui (maitrisant un minimum Illustrator) de réaliser une boite et de concourir. On peut y gagner 10 000 euros mais on peut surtout devenir le designer de 210 000 boîtes collector. Un excellent exemple de bonne pratique de concours de design : tout le monde peut concourir, mais l’enjeu est très important, et donc les gens jouent le jeu sérieusement.

Les lunetiers du Jura organisent depuis 1997 un grand concours international de design de lunettes !! Conditions de participation : être étudiant en design. Premier prix : 4 000 euros. Alors forcément, il ne s’agit pas d’un concours « web », mais le site nous propose un support idéal pour voir la qualité des productions des années précédentes.

Petit Marseillais

Le petit Marseillais a organisé un concours de packaging il y a un an sur le thème « restez nature ». Sur 5000 inscriptions, le jury a retenu 3 créations… et voilà le résultat: une superbe édition limitée évoquant la nature, bien sûr, mais restant également dans les codes propres à la marque. Bon, ok, il s’agissait d’un concours réservé aux étudiants des écoles d’art et de design, mais la marque ira peut-être plus loin la prochaine fois en l’ouvrant à tous les internautes. En savoir plus : Concours Le Petit Marseillais et l’interview de Mélanie Chevallier (la gagnante du concours)

Depuis le 15 février, et jusqu’au 15 mars, Microsoft organise un grand concours nommé « Next-Gen PC Design ». Il s’agit d’élire pour les visiteurs du site officiel le produit qui leur plait le plus, sachant que tout tourne autour de la vision future de l’informatique. Je vous conseille la page des finalistes qui comprend des idées et concepts très intéressants.

Les concours de design de voitures

Peugeot et son grand concours de design a eu énormément succès et la qualité a été au rendez-vous. Le concours était ouvert à tout le monde, mais évidement, tout le monde n’est pas capable de concevoir et présenter un concept de voiture. Il s’agit ici d’un concept de voiture PLEASE (Plaisir de conduite pur par sa Légèreté et son Efficacité tout en restant Accessible par sa Simplicité et Ecologique dans son concept). Le gagnant a normalement eu le plaisir de découvrir son concept réél au salon de Francfort 2007 et de le piloter dans un monde virtuel XBOX 360 (partenaire de l’opération).

peugeot concours design

Car Design News Contest 2008 est ouvert aux designers professionnels et étudiants. Les gagnants recevront un logiciel Autodesk DesignStudio (qui vaut tout de même dans les 7000$), 2000$ en cash et un abonnement de 12 mois à Car Design News. L’édition 2008 démarre avec le défi de concevoir la voiture urbaine écologique ultime. A priori ce concours de design brille par la qualité de ses juges (des designers automobiles les plus expérimentés du métier).

Daihatsu nous propose un concours de design de voiture dont le thème est : Small Cars for Years 2030 to 2050. Un concours ouvert à n’importe qui, où l’on peut y gagner le droit de participer à d’autres concours internes de Daihatsu.

Un petit concours très sympathique : 3dChallenge dont l’objectif est de concevoir votre propre voiture de sport unique et virtuelle. Les productions en 3D sont déjà très chouettes et j’imagine que ça doit être un réel plaisir de diffuser la voiture de ses rêves sur Internet.

En conclusion

Des jeux concours, il y en a plein. Mais on peut néanmoins distinguer 3 catégories principales :

  • Les concours ouverts uniquement aux designers et étudiants designer. Des concours élitistes qui finalement continuent à tracer une limite entre les gens qui ont fait des études de design et ceux qui sont incapables de trouver et d’expliquer des concepts intéressants. Evidement, pour nous qui ne nous imaginons ni dans un cas, ni dans l’autre, nous sommes frustrés (et la marque nous frustrant, elle ne se rend pas sympathique).
  • Les concours ouverts à n’importe qui mais qui n’ont pas besoin d’Internet pour exister. Internet n’amène pas de valeur ajoutée particulière. Les sites web sont a plupart du temps là pour illustrer le concours. Ennuyeux, ils n’apportent rien, ni pour le concurrent, ni pour le visiteur.
  • Les concours de design spécifiquement prévus sur et pour Internet. Que ça soit dans les outils d’aide à la réalisation ou dans la plateforme relationnelle mise à disposition, on voit que le web peut être un véritable support facilitateur pour ces concours de design.

Alors n’hésitez pas à créer vos concours de design, mais sans croire qu’en mettant ça sur le web, ça fonctionnera. Non, il va vous falloir penser à ce dont vos utilisateurs (concurrents) vont avoir besoin et surtout dans quel état d’esprit ils vont découvrir ce que vous mettez en ligne. Détendus (à la Kub Or) ou « arty » (à la Levi’s), à vous de les mettre en condition.