D. Israel Peralta est un graphic designer bourré de talents.

Non seulement il s’amuse à réaliser quelques data visualisation du plus bel effet, mais en plus il ose s’attaquer graphiquement à la légende du déficit  de l’industrie du disque (bien entretenue par les politiques et les médias qui les soutiennent) à cause des méchants pirates de l’internet.

Devant vos yeux ébahis, vous pouvez ainsi constater que moins d’1/3 des labels sont indépendants, le reste du gâteau étant partagé par 4 gros groupes (Sony Music Entertainement, Warner Music Group, Universal Music Group et EMI Group).
Qu’en gros, 2009 a été la meilleure année pour l’industrie musicale (nettement meilleure que les années précédentes… Une crise ? Ou ça une crise ?). Que sur 15$ un artiste ne touchera que 1.6 $. Et que les albums se vendent de moins en moins bien, alors que la musique online se vend de mieux en mieux.

… Vous pouvez me ré-expliquer pourquoi la loi Hadopi a été votée déjà ?

Vous pouvez retrouver l’excellent D. Israel Peralta :