Trop facile de pirater ton réseau social

Pour vendre un anti-virus, vous avez 2 choix :

  1. Faire peur à vos consommateurs en leur expliquant que les hackers sont méchants, vicieux, qu’ils ont des cheveux longs et se lavent rarement mais que l’anti-virus va les laver de force.
  2. Faire peur à vos consommateurs en leur expliquant que les applications qu’ils utilisent sont bourrées de trous de sécurité mais l’anti-virus va les réparer.

C’est cette deuxième solution qu’a imaginé AVG pour vendre son antivirus via une petite campagne de StreetMagic dans la plus pure lignée de David Blaine (qui lui même avait été récupéré pour la campagne non transformée de Zaoza en 2007, souvenez-vous).

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=SjqYhUekipg[/youtube]

Vu chez Aziz.

Evidément, vous le savez, le meilleur anti-virus restera l’anti-connerie. Il suffirait d’expliquer aux internautes et utilisateurs de PC de ne pas faire n’importe quoi avec leur bécane et sur Internet.

Pour ma part, j’utilise l’analogie suivante avec les profanes qui me demandent conseil :

Votre ordinateur est comme une « voiture ». Si vous respectez le code de la route, vous avez une forte probabilité d’éviter les accidents (ce n’est jamais impossible, mais ça réduit). Utiliser un anti-virus serait comme acheter un chauffeur mécanique et lui dire de faire du 120 km/h dans les routes de village. Ca ne changera pas votre comportement dangereux (si vous en avez un), bien au contraire, cela vous donnera un semblant de sécurité qui vous rendra encore plus inconscient.

Néanmoins, je serais vous, j’éviterais de mettre n’importe quoi sur mes réseaux sociaux.

Vraie ou pas (ça peut être un pur montage flippant, ne croyez pas ce que vous voyez sur Internet), la vidéo suivante est plausible : on a hacké des comptes MSN de la même manière pendant des années. Donc faites attention à vos contenus en ligne, on ne le dira jamais assez.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=gxoLV6ROqFc[/youtube]