The dark side of Internet is on Chatroulette (tiens ça rime…)

Il m’arrive peu de bloguer une vidéo sans rajouter des tonnes de textes justificatifs, mais là je pense que j’ai trouvé condensé en une seule vidéo, la compréhension ultime du phénomène Chatroulette (le truc dont tout le monde parle depuis 2 mois).

Alors je vous laisse la regarder, hurler de rire devant Jon Stewart (du DailyShow), et on se retrouve pour un peu d’explications après le jump.


Jon, sous prétexte d’amuser son public, tire finalement des conclusions très juste de la vision « journalistique » d’Internet :

  1. Chatroulette est devenu l’exemple idéal du côté « sombre » d’Internet pour les journalistes qui n’y connaissent rien (ou qui ne sont jamais entré dans un vidéoclub, dans une librairie, dans un sexshop, ou zappé sur le câble à minuit). Ce côté sombre d’Internet n’est qu’en fait que le côté sombre de l’être humain, mais plus facilement enregistrable, bien assis sur son bureau de journaliste.
  2. Chatroulette est une roulette russe où l’on a remplacé les balles par des bites. Ne vous étonnez pas de vous en prendre dans la figure ensuite, c’est vous qui avez appuyé sur la gâchette. Je suis toujours effaré de voir le nombre de personnes qui se plaignent de voir des sexes d’hommes (en action ou pas) sur Chatroulette. Mais ces personnes sont justement allé sur le site pour en voir non ? De quoi se plaignent-elles ?
  3. Et si vous lisez cet article c’est que vous êtes un pervers polymorphe en puissance ! Enfin, en tout cas vous êtes un voyeur en puissance. Et c’est bien normal, Bernard Stiegler vous parlerait des pulsions scopiques que vous assouvissez via ce genre d’outil. Vous voulez voir, voir et encore voir, jusqu’à saturation.

Alors certes, c’est peut-être scandaleux de laisser des services comme ça sur Internet, et peut-être que c’est nécessaire de réguler tout ça à base de lois liberticides (oui je parle d’Hadopi et Loppsi là), mais c’est encore plus scandaleux de vous laisser en liberté et de ne pas vous enfermer dans un asile.

Vous êtes dangereux avec vos pulsions de voyeur-exhibitionniste ! Donc bien avant Hadopi, le gouvernement aurait mieux fait de voter une loi affectant un policier derrière chaque voyeur potentiel, c’est à dire vous (en commençant par les journalistes qui en ont parlé).

Cela aurait créé des emplois et certainement relancé l’économie.

Author: Cyroul

Aventurier des internets depuis 1995

8 thoughts on “The dark side of Internet is on Chatroulette (tiens ça rime…)

  1. chatxRoulette.com est un site Web de messagerie instantanée avec ou sans caméra développé suite au buzz médiatique du site original “Chatroulette.com” dont la particularité est de mettre des internautes en relation de façon aléatoire et anonyme.mes chatxroulette est particulièrement fait pour les adultes qui recherche du sexe hot via leur webcam en live et tous ceci gratuitement et sans inscription .chatxroulette le premier du top des chatroulette X…

  2. @cyroul
    Je suis d’accord, j’ai dit impossible dans le sens où il est impossible de responsabiliser 100% de la population (/des utilisateurs).
    L’éducation forge l’être humain et sa capacité à être décent, courtois et respectueux d’autrui. Mais là, c’est parfois trop tard pour changer quelque chose…

    Là, je suis entièrement d’accord avec toi ;)

  3. @victor « responsabiliser les gens c’est impossible » : je ne suis pas d’accord.
    La société se construit justement sur la responsabilisation des gens. Tout autre moyen (notamment répressif) ne permet que de les infantiliser (et donc détruit la société). Tu le dis toi même.

    La seule solution est dans la responsabilisation du rôle et des contraintes sociales. Et cela ne peut passer que par l’éducation (une éducation ouverte et intelligente). – je ne parle pas de l’éducation nationale, hein (merci de ne pas ouvrir la discussion sur ce sujet trollesque ;)

  4. @cyroul (ton commentaire intercalé)

    Je suis d’accord avec toi sur le fait que c’est les gens derrière leur écran qui sont mauvais, mais ce n’est absolument pas le cas de tous comme tu l’insinue dans ton article.
    Responsabiliser les gens, c’est impossible, certains changeront, d’autres jamais. Il est impossible d’imposer à tout le monde un point de vue ou un comportement même s’il est décent et juste, malheureusement.

    Les lois Hadopi et Loppsi sont inutiles et néfastes à la croissance d’internet en France. Réprimer ou espionner les utilisateurs par simple supposition ne peut que les pousser à contourner la loi et donc à ne plus être honnête.

    Je peux d’ailleurs croiser avec un autre domaine informatique: les jeux vidéos. Ubisoft vient de faire une nouvelle protection anti-piratage sur ses jeux: le jeu est connecté en permanence pour vérifier si la version est légale. Ainsi pour pouvoir jouer même seul il faut une connection internet ce qui est tout simplement contre l’utilisateur. Le résultat? L’acheteur honnête est pénalisé et il va chercher un moyen de jouer sans cette restriction: il va pirater le jeu.
    C’est ce qui s’est passé: le jour même de sa sortie, le système à été contourné. De plus les serveurs ubisoft étaient HS donc tout les acheteurs honnête ne pouvaient pas jouer à leur jeu tandis que le pirates pouvaient.

    Cette façon de réprimer sans viser précisément les véritables délinquants (Hadopi, Loppsi….) ne peut mener qu’à un ras-le-bol des gens et donc à des actions parfois malhonnête.

    Sur chatroulette, il ne faut pas chercher un moyen à réguler le chat: ce serait empêcher les pervers, oui, mais aussi couper toute facilité de discussion avec des gens qui peuvent être très intéressants. Il faut savoir accepter la « dark-side » de l’Homme car on ne peut pas toujours la contrôler de manière juste, c’est à dire en ne restreignant pas les autres qui n’ont rien fait de mal.

  5. [fausse manip, je continue mon commentaire]

    Et c’est ces 45% de temps qui sont vraiment intéressant: on parle et on échange avec des inconnus.

    On les découvre peu à peu, on apprend où ils habitent, comment ils vivent, tout ça de manière très polie et amicale. J’ai parlé pendant près de 30 minutes avec une Australienne, pareil avec une Russe qui avait vécu pendant 2 ans à 10km de chez moi… Bref, le hasard permet de faire des rencontres étonnantes et enrichissantes.
    Chatroulette est un concept très intéressant auquel j’adhère mais sa mauvaise utilisation (car ne pouvant techniquement pas être régulée) détériore son image générale car les journalistes aime ce qui provoque et donc dire que Chatroulette n’est qu’un simple amas de pervers les fait vendre..

    Alors toi aussi en disant que tout les utilisateurs de chatroulette sont des voyeurs ou des exhibitionnistes, tu restreint chatroulette à une petite partie des utilisateurs et tu zappe purement et simplement l’aspect positif et humain du concept.

  6. @victor au contraire, tu confirmes mon discours. Ce n’est pas Charoulette qui est mauvais, c’est les gens qui sont derrière.
    -> Responsabilisons les gens, et Internet n’aura plus de « dark side ».
    -> Infantilisons-les à grands coups de lois inutiles, et Internet sera de plus en plus infestés pas les voyeurs-exhibs.

  7. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec ton approche.

    Ce site avait initialement pour but de mettre en contact des gens du monde entier, de parfaits inconnus, pour qu’ils discutent.
    Sauf que forcément, il y a toujours des abus, comme partout et ce n’est pas à l’utilisateur bien intentionné qu’il faut le reprocher.

    Je suis allé sur chatroulette il y a un mois de cela, j’ai du y passer une dizaine d’heure (oui, j’avais du temps à perdre). « A l’époque », personne n’en parlait et donc je ne savais pas qu’on pouvait y voir tant de choses perverses. Sur la dizaine d’heure passée, j’ai du passer même pas 5% à voir des images que je ne souhaitais pas voir, 50% à voir des gens pendant quelques secondes et 45% à discuter plus ou moins longement avec des gens.

    Et c

  8. « Je ne suis JAMAIS allé sur ce site, je ne le connaissais même pas » (c’est un mec derrière moi, avec un képi, qui me dicte).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.