Conseil e-influence N°1 : faire experimenter le produit

Hier, des blogueurs ont été invité chez un restaurateur rapide dont je ne tairai pas le nom (mc do) pour y gouter leur dernier produit en date (un sandwich à pas beaucoup de calories).

gaduman-cyroul-mcdoÉvidement, ce produit ne m’intéressait pas n’étant ni amateur de restauration rapide, ni comptabilisateur compulsif de calories (dites ça vite trois fois pour voir). Seulement, j’ai beaucoup aimé l’idée simple et originale qu’il y avait derrière cette opération blogueur. La preuve qu’on peut faire un truc sympa avec peu de budget quand on est créatif.

Une opé blogueur qui change

En effet, l’agence qu’il ne faut jamais citer (YoutoutoutouYou) avait demandé à quelques blogueurs plus influents que les autres (enfin, plus fayots quoi), de préparer les sandwiches eux-mêmes. Une idée qui permettait d’établir un contact absolu entre le blogeur et le hamburger en leur faisant expérimenter celui-ci à tous ses stades, de sa fabrication à sa digestion.

Mais que peu ose faire

Ca a l’air évident comme ça, mais la plupart des marques qui font des opérations blogeurs ne font jamais ça. Pourquoi ? Plusieurs raisons évidentes (à classer suivant le produit) :

  1. Fainéantise de l’annonceur. L’argument le plus souvent utilisé est : « Oulà, il faudrait demander au service R&D là, ou au service Production, ici c’est le service Marketing, alors on sait pas faire !« . En gros, votre client est bien tranquille dans son job et n’a pas envie de se bouger les fesses. A vous de vous débrouiller pour lui trouver un concept créatif qui n’ampute pas trop son budget, mais qui surtout ne le force pas à révolutionner son job (lire Triste Tri-dimension pour Trinity (de Cartier))
  2. Faiblesse du produit. « Le produit est naze, ne le faisons surtout pas tester ! » Ca c’est ce que votre client ne vous dira jamais. Mais ça arrive très souvent.
  3. Faiblesse créative de l’agence. « Aucune idée de la façon de procéder ?! » Et oui, c’est là que la créativité de l’agence rentre en compte. Youtouyou aurait pu se borner à faire manger des burgers. Ca aurait été une soirée naze (ou « classique »). Mais en les faisant préparer par des blogueurs connus, c’est devenu une soirée rigolotte.
  4. Process de validation préhistoriques de l’annonceur. « Attendez, il faut que je fasse valider à mon directeur marketing, qui lui même doit faire valider à son directeur local, avant de faire valider à son directeur international… » Il est toujours difficile d’être créatif devant des dinosaures. Va juste falloir être suffisament patient pour attendre le dégel (le changement de génération, lisez aussi Elle ne le sait pas encore, mais la pub est déjà morte…).

En conclusion : faites expérimenter votre produit

En conclusion, l’expérimentation du produit devrait être l’objectif de toute soirée blogueur qui se respecte. Faire toucher les caractéristique, faire tester les limites, faire se justifier les arguments de vente.

Et non, ça ne coute pas plus cher, il faut juste être plus créatif. Et la créativité s’établit sur des contraintes (moyens, budgets, ressources possibles) et des libertés (liberté créative qui ne peut être accordée que par l’annonceur).

  • ce dessin est complètement faux. Mon tshirt était pas jaune ce jour là.
    :p

    Dernier billet de gaetan : Sourire de fer [Flickr]

  • @kikoo plus connus que moi c’est certain en tout cas (et certainement de kikoo, si c’était une vanne).

  • kikoo

    Il y a je crois, une petite erreur dans votre article : blogueurs connus.

  • « Bon appétit bien sûr !  »

    Dernier billet de Homosemiotikus : ARhrrrr : un FPS mobile à base de réalité augmentée

  • Ouaip, j’ai ressorti une vieille palette poussiéreuse et c’est revenu tout seul ;)

  • virgile

    bravo pour le dessin, on retrouve le cyroul des grands jours :)