Dansons pour les enfants

flashmob 24 enfants chaine espoirVous connaissez le principe des flash mob. Je vous en parlais il y a 1 an déjà dans du flash mob-marketing (du FMM) en concluant sur le principe élémentaire de ce type d’évènement publicitaire : le plaisir. Car en effet, si vous réussissez à faire vivre aux participants (passifs mais aussi actifs) un véritable moment de plaisir, alors ils deviendront de véritables ambassadeurs de votre marque.

Un exemple parlant est l’opération TMobile où l’on sent le plaisir des participants, plaisir communicatif puisque l’assistance commence à avoir envie de danser.

La pub peut donner du plaisir…

Loin de toute considération sensuelle, donner du plaisir est peut-être ce qu’il y a de plus intéressant dans la communication. En effet, notre métier (en dehors de ses aspects mercantiles), est basé sur les histoires et les façons de raconter ces histoires. Des histoires vraies, inventées, qui peuvent découler de mythes ou de la réalité. Mais des histoires qui donnent du plaisir à ceux qui y sont confrontés ou qui les vivent.

Et donner du plaisir, n’est-ce pas le plus beau métier du monde ? (le plus ancien certainement, mais ça, on le savait déjà ;). Alors assumons, nous, communicants, notre désir de donner du plaisir.

La flashmob : prenons du plaisir à en donner

C’est ce que s’est dit l’association La Chaine de l’Espoir qui a décidé avec la participation de la danseuse étoile Marie-Agnès Gillot, du ballet de l’Opéra National de Paris et du musée du Louvre, d’organiser une flashmob pour lancer son opération 24 jours pour 24 enfants. La préparation de flashmob a nécessité tout de même des professionnels qui ont tout donné pour que ça fonctionne.

Le résultat : un moment de pure émotion, partagé par tous les participants et les témoins de ce moment magique. Du plaisir à l’état brut comme le prouve cette vidéo amateur ci-dessous :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=SpwHI57rFTo[/youtube]

D’un point de vue marketing, cette flashmob a été reprise dans plusieurs médias: tout d’abord un gros reportage durant le 20h de TF1 (2 minutes 13, quand on connait le tarif de 30 secondes de pub à cette heure là, ça fait plaisir),  mais aussi de beaux articles sur l’Express, LesEchos, France Info, Le Monde, Metro, la Voix du Nord, TV5, etc. On peut dire sans se tromper que ça a été un carton (et tout ça, uniquement avec de la sueur et de la bonne volonté, je vous laisse calculer le ROI de l’opé).

24 jours de solidarité

Mais bon, le but n’est pas de vous parler de la flashmob, mais plutôt de l’opération solidaire 24 jours pour 24 enfants avec laquelle je vais vous bassiner, pauvres lecteurs, pendant 24 jours. Car oui, Curiouser soutient l’opération 24 enfants qui doit commencer mardi…

D’ailleurs, on recherche encore des partenaires entreprise pour une belle opé blogueur dans le même genre. Si vous êtes une société qui a le coeur sur la main (et a besoin de réduction d’impôts), envoyez moi un mail.

Ahhh, ça fait du bien de bosser dans une boîte responsable et qui fait de jolie choses.

Author: Cyroul

Aventurier des internets depuis 1995

4 thoughts on “Dansons pour les enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.