[Mythologie du geek] Les lois du hacker

 1337 h4x0r h4ndb00kAu milieu des années 90, quand on parlait de geek, on parlait forcément de hacker. Les deux termes se sont ensuite divisés quand les geeks sont devenus populaires, et d’autres noms sont apparus pour hiérarchiser la communautés des pirates (script-kiddies, crackers, etc.). A cette époque, les hackers étaient guidés par une éthique, par un esprit de découverte et de partage que l’on pourrait presque qualifier d’Encyclopédiste.

Cet esprit de liberté existe encore si l’on en croit SoH, mais il est clairement entaché par la méconnaissance populaire encouragée par les entreprises et certains gouvernements (lire Hacker vaillant rien d’impossible !). Les bons e-zines que l’on a connu ont disparus (certes, Zataz existe encore, mais c’est devenu un vrai mag) et le hacking est maintenant devenu une activité rentable des mafias russes.

Néanmoins cet esprit de pirate a existé, cela est certain. Et il était guidé par des lois plus ou moins écrites. En voilà 10 tirées du 1337 h4x0r h4ndb00k. (vous pouvez les trouver en VO ici). Vous y trouverez des références peut-être obscures, mais une éthique intéressante qui nous emmène loin des pratiques marketing  et nous réconcilie avec le véritable esprit d’Internet.

C’est parti pour les lois des hackers…

hackers1.  Tu ne devras pas syn (synchroniser) seulement ack (acquiesser)

Les geeks sont généralement connus pour être réservé et calmes. Aussi la première étape pour devenir un geek est de stfu (shut the f… up) et commencer à prêter attention.

2.  Tu devras avoir vu le film Hackers et bien le connaitre

Au milieu des années 90, tous les geeks avaient vu ce film de 95 avec Angelina Jolie (principal intérêt du casting). Certaines citations du film sont encore entendues dans les conversations de pirates (« Mess with the best, die like the rest« ).

3/ Tu devras RTFM (read the f* manual) avant de poser une question
Rien n’est plus agaçant que quelqu’un qui veut connaitre la solution à un problème sasn rechercher lui même comment faire. On retrouve ce manque de politesse élémentaire dans la vraie vie (combien de fois des collègues m’ont-ils appelés pour leur réenvoyer par mail un document qu’ils pouvaient trouver sans peine).

rtfm

4/ Tu devras aider ceux qui cherchent des réponses (si ils ont obéit à la règle 3)

En respect avec l’esprit open source, il faut toujours partager ses informations avec ceux qui sont curieux (et qui mérite votre aide). Cela ne peut que vous être favorable (lire J’écris ton nom, Liberté).

5/ Tu ne devras pas faire de discrimination envers les nationalités, les couleurs de peau, les sexes, l’age, les faiblesses physiques, les préférences sexuelles, les croyances religieuses, les gouts personnels ou musicaux (sauf Metallica).

Il est évident que la discrimination, quelle qu’elle soit, est une preuve d’ignorance,  pas de sagesse.  Le groupe  Metallica a été diabolisé fin des années 90 pour avoir fait un procès à Napster (l’ancêtre des logiciels de partage de fichiers PtoP), confortant ainsi leur réputation de groupe commercial (ils ont depuis changé d’avis, question d’image ?). download_thisJe ne vais pas relancer la polémique, mais la musique a toujours été partagée et forcer les gens à l’acheter n’est certainement pas une solution (le groupe NIN l’a bien compris). Ce n’est certainement pas le partage qui tue la musique, mais plutôt sa mauvaise qualité commerciale. Enfin, libre à vous de donner vos avis dans les commentaires sur ce sujet trollesque.

6/ Tu ne te placeras pas au-dessus de tes collègues geeks à l’intérieur de la chaîne de geek.

Vous ne pourriez que vous descendre toi même. Vous êtes à égalité avec les autres. Personne n’aime les orgueilleux et les les hackers doivent etre respectueux les uns envers les autres. Il faut toujours considérer qu’il existe quelqu’un de plus malin que vous. Le respect doit être naturel pas imposé.

Haxxed7/ En respectant la loi 6, tu devras remettre en cause la crédibilité de tout auto-proclamé hacker. Et tu devras invoquer cette 6eme loi pour déduire les compétences de base de ce hacker.
Beaucoup de personne s’auto-proclament « hacker » alors qu’ils n’en sont pas (les script-kiddies ou n00bs). Il n’y a jamais aucun mal à se lancer dans un duel amical pour vérifier si quelqu’un est ou n’est pas rempli de bs (bull s*).

8/ Tu devras traiter tous les ordinateurs comme tu te traite toi même, car tu es le créateurs de tes propres problèmes
Ce n’est pas de la faute de votre ordinateur si votre programme marche mal, mais la vôtre. Vous ne voudriez tout de même pas donner votre code à un vrai hacker pour qu’il vous le corrige, si ? Dans le même genre, vous pouvez lire les lois des informaticiens.

9/ Tu devras aider à préserver l’Histoire, assurer la protection des droits de l’homme et garder les informations libres

La liberté d’information participe de l’état d’esprit open-source. L’Histoire (surtout la vérité historique) est fondamentale. Et Internet est le territoire où la liberté d’expression et d’information peut véritablement exister. Le hacker a donc pour mission de préserver cette liberté d’expression et d’information (on a pu le voir lors de la crise en Iran).

10/ Tu devras te retenir d’utiliser tes compétences de hacker pour des buts infâââmes (sauf si il s’agit de repousser des invasions malicieuses)
Les hackers sont comme les jedis. Les crackers sont comme les sith. Ne tombez pas du mauvais côté de la force. Cela résume bien toute la philosophie du Hacker (de cette époque).

Voilà pour ce code de conduite de Hackers. Il reflète le code moral qui existe de moins en moins sur la toile. Et pourtant certains continuent à le suivre aujourd’hui. Je pense qu’il faut donc le propager, le faire tourner, pour que les nouveaux venus sur Internet s’en imprègnent et continuent à le faire vivre.

Pas besoin d’être un hacker pour ça, n’est-ce pas ?

Et pour continuer sur le même sujet :