Nicktropolis

nicktropolisNicktropolis est un site de 2006 réalisé en flash. Au 3 juillet 2007, la population de Nicktropolis se montait à 4 millions de joueurs (actifs ou inscriptions ?).

Cet « univers virtuel » est en réalité une collection de lieux (des rooms) en 3D isométrique chacune proposant un espace de chat (avec les autres avatars présents sur cette room), des mini jeux vous permettant de gagner des NickPoints ou encore la possibilité de découvrir des NickPoints Blob de différentes couleurs (et donc de différentes valeurs) . Certaines rooms vous permettront de construire des clips à partir de séries TV, d’écouter de la musique, de jouer à des jeux vidéos, etc.

nicktropolis univers Les Nick Points sont la monnaie officielle du jeu. Ils seront utilisés pour acheter des objets afin de décorer votre room personnelle. Vous pouvez évidement inviter vos amis dans votre room pour leur montrer votre collection de pots de fleur.

Nicktropolis est composé de 72 rooms (jusqu’à aujourd’hui). Chaque room est organisé autour d’une ville qui souvent va vous demander de créer un avatar spécifique. Les villes sont construites dans les univers des séries TV comme Retroville, la ville de Jimmy Neutron, Bikini Bottom, celle de Bob l’éponge, et d’autres villes de séries pour enfant moins connues en France (Danny Phantom, El Tigre, Avatar: The Last Airbender).

Pour la durée de vie du jeu, de nouvelles rooms et de nouveaux jeux sont ajoutés assez souvent. Une newsletter vous permet également de vous tenir au courant des nouveautés sur le site (et de gagner des NickPoint). Une chasse au trésor est également organisée tous les mois.

nicktropolisEn conclusion, Nicktropolis est une expérience assez agréable, de par son univers sympathique et proche des séries TV qu’il sponsorise. Le système de gain de points en jouant et non en sollicitant le portefeuille de ses parents et une chose qu’ils apprécieront. Ils aimeront également la modération à outrance et la simplification du jeu (dans la création des avatars par exemple). Les parents stressés n’auront donc pas grand-chose à craindre en laissant leurs enfants sur ce jeu (une fois les règles essentielles du tchat bien assimilées par leurs chères têtes blondes et brunes, évidement).

Néanmoins cette sécurité a un prix, et on s’ennuie vite sur Nicktropolis. Une fois tous les univers parcourus, tous les jeux joués au moins une fois, on se demande si on va y retourner. L’absence de véritable personnalisation de l’avatar, et de véritable immersion (la 3D isométrique vue sans zoom n’est pas très immersive) y sont pour beaucoup. Imaginez un jeu vidéo bourré de minis jeux sympas, enrobé d’un univers très mignon (du genre Mario Party) mais dans lequel vous jouez en solo. Bon y’a toujours le tchat pour parler avec les gens, mais d’autres mondes virtuels le font aussi…

Alors à réserver à un public très junior qui apprécie les séries TV.

Pour en savoir plus: Nicktropolis sur la wikipédia (en)