Les marques rentrent dans le wonderland

Je viens de tomber sur ce strip et je trouve que l’analogie se prête vraiment bien aux marques (et aux agences de pub) qui débarquent sur le digital.

Pearls Before Swine

Vous ne trouvez pas qu’il y a un petit air de ressemblance avec ces marques qui découvrent brusquement qu’on parle d’elle derrière leur dos sur Internet, et qui, d’un coup décident de ne plus jamais y mettre les pieds (syndrome de l’autruche) ?

Et je ne dis pas ça parce Curiouser est une hotshop stratégique qui essaie de guider les marques dans le territoire affolant du digital, non, non ;)