Ginger, le gingembre qui excite vraiment!

Ca c’est du titre ! J’en suis très fier (j’aurais pu faire pire).

Tout ça pour vous annoncer que Ginger va bientôt sortir en beta (privée, gulp!) durant le web 3 (le salon qui coute cher si vous n’y êtes pas invité et où vous devez impérativement être, sinon vous ne faites pas de web).

Mais qu’est ce que Ginger ?

Quoi ? Mais voyons petit scarabée, il s’agit de la future version de Netvibes. Oui, tu m’entends bien !

Internet 3.0Alors que Netvibes a révolutionné le quotidien de millions d’utilisateurs d’Internet, voilà t’y pas que Tariq Krim nous annonce la sortie de Ginger, une version qui semble révolutionnaire et complètement en accord avec ce magnifique schéma (que je vous ressort tous les mois, il est vrai, mais bon, quand on a dit un truc intelligent, il faut capitaliser).

En quoi est-ce nouveau ?

Au lieu de bêtement fabriquer un nouveau réseau social (comme il en sort chaque semaine), le nouveau Netvibes va agglomérer les réseaux sociaux et les outils (services web) existants.

02_friends.jpgCe qui devrait nous permettre à nous (Internautes curieux) de retrouver via un seul accès, tous nos sites web (via RSS), nos services web (via des widgets), nos friends et groupes sociaux (via l’importation de notre profil), etc.

Ca fait rêver, non ? Oui et non !

Car il y a deux inconnues dans cette histoire :

1/ Où seront stockées les informations de connexions et de navigation ? La question classique posée à propos des widgets, qui sont le plus souvent développées par des anonymes. Moi utilisateur, je n’ai pas envie de donner mes identifiants/mots de passe à des gens que je ne connais pas.

01_addcontent.png2/ Que va t’il se passer quand les grands géants (Google, Yahoo, Microsoft) décideront que l’accès via leurs propres pages customisables (iGoogle, myYahoo et myMSN) est obligatoire, et qu’ils ne voudront plus laisser l’accès à leur données à des tiers non autorisés. Certes, on peut se dire que ça n’arrivera jamais, que le web n’est pas construit comme ça et que tout système fermé sur Internet est voué à la mort. Néanmoins, (excusez le cynisme) il y a des tas de façons de rendre des gens captifs. Et le jour où je serais obligé de choisir entre Netvibes et Google, même si je préfère Netvibes, je n’abandonnerais pas mon Gmail.

Oui, certains diront que je suis cynique et un chouilla paranoïaque (voir à ce propos One Id to rule them all), mais rappelez vous quand vous changez de messagerie électronique et que vous perdez tout votre historique et vos contacts (si à ce sujet, quelqu’un a un tip pour passer de Outlook à Gmail, j’achète)…

Pour aller plus loin

Author: Cyroul

Aventurier des internets depuis 1995

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.