Du marketing dans les jeux vidéo

Du placement de bannières publicitaires dans des jeux vidéo, c’est assez connu (les simulation de sports le font depuis longtemps). Des objets matérialisés dans le jeu ont aussi fait leur apparition (Coca et Pepsi ont disposé des distributeurs de boissons dans certains FPS, rappelez vous Duke Nukem). Certains tentent aussi d’améliorer leur image en brandant certains aspects du jeu (comme par exemple BP qui habille les installations électriques propres).

Mais il y a peu de jeux qui installent vraiment une marque, un produit réellement jouable dans leur univers ou dans leur gameplay.

L’automobile, précurseur du JV-Marketing (« j’y vais marketing »= Jeux-vidéos Marketing)

Les jeux de voitures font souvent exception, mais souvent en proposant au joueur de conduire des modèles rares ou hors d’atteinte de son budget. C’est le cas de la série des Need For Speed ou encore celle des Gran Turismo, qui vous permet de conduire de sublimes pièces de mécaniques, pour les faire courir contre d’autres beautés chromées devant des couchers de soleil inoubliables.

Certains jouent même sur l’immersion de conduite dans une véritable ville. C’est le cas de la série Midtown Madness qui vous permet de conduire des coccinelles (de Volkswagen) et même des minis (d’Austin) à travers Paris, Chicago ou encore Washington DC.

Toyota joue avec ses consommateurs

yaris x boxMais Toyota a décidé d’aller plus loin. Après son hilarant machinima viral dans l’univers World Of Warcraf où l’on voit un barbare conduire un Tacoma poura aller affronter des dragons, Toyota a décidé de lancer un jeu Yaris sur la XBOX 360.

Ce jeu , accessible gratuitement à partir du XBOX Live (pour les américains et canadiens uniquement), vous mettra aux commandes d’une Yaris dans des courses effrénées en évitant les objets et en détruisant vos adversaires.

La campagne a été lancée par Saatchi & Saatchi qui en est très fier. Effectivement, le dispositif est très intéressant pour plusieurs raisons :

  1. un jeu qui répond aux critères de qualité d’un jeu vidéo actuel (d’après S&S, je ne l’ai pas testé) et qui ne devrait donc pas se faire étriper par la communauté des hardcore gamers (voir la campagne Wilkinson).
  2. un jeu gratuit sur le réseau Xbox 360, c’est à dire une niche peu utilisée aujourd’hui.
  3. et enfin, un jeu multijoueur, qui devrait permettre aux joueurs d’affronter leurs amis.

On pourra juste déplorer le portage sur XBOX 360, qui, même si elle est très bien vendue aux États-unis (6 millions de consoles), est encore loin derrière la PS2 (38 millions). Mais ça j’imagine que la marque a préféré capitaliser sur la nouveauté de la console et le manque de services live plutôt que sur le nombre de joueurs potentiels.

L’équation gratuit+multijoueurs+qualité, si elle ne fait pas un carton, devrait créer des émules d’ici les prochaines années. A quand le premier bouquin sur le sujet (« le JV-Marketing pour les nuls », « improve your communication with the VG-Marketing ! »)?
Bon, allez, comme elle me fait rire, je vous remets la vidéo Toyota… Ah, ils sont drôles chez Saatchi & Saatchi LA !

[youtube]V2_ueohYRhU[/youtube]