2009, l’année de la pub-cul (part 2)

Cadeau de Noël de la part de Cyroul, le blogueur qui vous défoule (et qui pond des accroches top mortelles). Voilà donc le deuxième volet consacré à la publicité porn-oriented des années 2009 que vous attendiez tant.

Après 2009 : l’année de la porno-pub (1) qui faisait le point sur les publicités chaudes dans les domaines du non-profit, nous allons cette fois explorer la publicité coquine (voir cochonne) dans le secteur de la lingerie (oh, je sens que le taux de clics de Cyroul.com va encore monter), mais aussi de la mode, qui s’est défoulés en 2009, en vendant ses produits grâce à de l’imaginaire érotique fortement teinté de pornographie.

Attention, ce n’est pas pour les enfants (ou alors les très grands).

Badoom Da !

La lingerie, plus c’est chaud plus ça se vend !

Et cette année, les marques de lingerie ont utilisé la vidéo buzzable sur Internet pour nous rappeler que la lingerie c’est avant tout pour donner envie.

Agent provocateur, la marque qui s’était amusé avec le premier jeu dont vous êtes le héros ambiance Sadienne (lire Un jeu -pervers- dont vous êtes le héros -perverti-), nous propose cette année une petite vidéo pour la Saint Valentin, histoire de marquer le coup (si je puis dire).

Remarquez les éléments socio-identifiables de la vidéo qui permettent de ne parler qu’à sa cible CSP+ urbaine à sexualité élaborée : le smartphone, l’appart (plus Ligne Roset qu’Ikea), le collagène autour des lèvres de la blonde, etc.

[dailymotion width= »480″ height= »400″]http://www.dailymotion.com/video/x83zy8_valentine-agent-provocateur_creation[/dailymotion]

On pourra aussi apprécier cette vidéo (censurée, rhoo) mettant en scène Kylie M. une chanteuse anonyme.

[youtube width= »500″ height= »400″]http://www.youtube.com/watch?v=SWiD4GJT8Yo[/youtube]

Une autre vidéo du magasin allemand de lingerie Liaison dangereuse qui a déclenché une petite polémique en mettant en scène la délicieuse Miriam Wimmer en dessous sexy, mais surtout voilée de partout.

On retiendra une publicité courageuse (en plus d’être belle et d’avoir du sens) dont le slogan « Sexiness für alle. Uberall (sexy pour tout le monde, partout) » se devrait d’être un hymne national (bon, c’est mal barré avec nos questions primitives sur l’identité nationale).

[dailymotion width= »500″ height= »400″]http://www.dailymotion.com/video/xaxtxb_liaison-dangereuse-publicite_webcam[/dailymotion]

Dans un autre registre, la marque HOTmilk lingerie, spécialisée dans la lingerie pour femmes enceintes, vous propose directement une chaine Youtube où l’on voit des strips et autres petites vidéos de femmes enceintes qui allument.

Le résultat est pour le moins ambiguë. Pour ma part, je ne pense pas qu’il faille comparer une femme enceinte à une strip teaseuse pour la trouver belle, mais bon, chacun son truc.

Voilà également quelques affiches pour la marque JBS qui ne devraient pas vous laisser indifférents. Elles racontent des histoires purement fantasmatiques (et je vous ai épargné celles avec la bonne sœur ou l’infirmière). Si vous en voulez d’autres, c’est ici :  JBS : pub sexy pour sous-vêtements.

Et, non je ne vous dirais pas chez qui j’achète ma lingerie. Je déteste qu’on renifle mes caleçons.

Une dernière vidéo sur le thème de la lingerie, mais réalisée cette fois par Michael Bay (le réalisateur de Transformers – dont la plus grande réussite aura été la mise en valeur de la bombe Megan Fox). Michael Bay a été donc été commandité par la marque Victoria Secret pour diriger le film de leur campagne “One Gift. A Thousand Fantasies”. Un spot pas forcément porno, mais très joyeux et joli à regarder.

[youtube width= »500″ height= »400″]http://www.youtube.com/watch?v=iNScRM_NzLI[/youtube]

Une vidéo qui cartonne sur le web vu qu’elle a atteint le million de vues en une semaine, se classant juste derrière la vidéo chiante des bébés skaters Evian (non, je ne suis pas dans la cible, j’ai un cerveau moi).

La mode, le luxe et le glam porn

La mode, suivant les tendances (tautologie ?) va aussi se lancer dans le soft-porn, ou encore glam-porn. Certains le disent Is fashion photography turning into soft porn? mais la plupart vont continuer à clamer que c’est de l’art (ou de la pub) et donc que c’est intouchable pour pouvoir continuer à mater ça au boulot (bande d’hypocrites va).

La marque American Apparel a lancé la mode de la photo porno provocante depuis quelques années, des photos souvent prises par le CEO Dov Charney, et mettant la plupart du temps des jeunes filles qui ne semblent pas vraiment majeures.

amercian-apparel-yoga

american apparel ad

Pour en mater un peu plus, vous pouvez lorgner du côté de The 50 Sluttiest American Apparel Ads of All Time et vous faire votre avis : est-ce de la publicité ou est-ce du porno ?

Pour ma part, je pense que c’est du porno et que ce devrait être traité comme tel (c’est  dire dans des médias inaccessibles pour les enfants, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui). Par contre, je ne tomberais certainement pas dans le débat infantile sur l’image dégradée de la femme, etc. Lisez irrelevant nudity in advertisements et le très bon  Sex and Ethical Fashion: A Match made in Capitalist Heaven? pour voir tous les points de vue.

Chéri, je m’ennuie… et si on se faisait un gang bang ?

A plusieurs c’est toujours mieux… En tout cas, c’est ce que se disent Calvin Klein et Dolce & Gabbana.

Celle de Calvin Klein met en scène un plan à 4 limite adolescent (ils sont tous en jeans, ça doit pas être très confortable).

Alors que celle de Dolce & Gabbana pourrait se sous-titrer l’apologie de la tournante. Oh que j’aimerais faire un vis ma vie en envoyant toute l’équipe responsable de ce shoot dans un sous-sol d’une tour des 4000… Ca serait marrant de la refaire en condition réel. Pas certains qu’ils apprécient eux par contre.

Même les chaussures se mettent au bondage

Forcément, lacer ses chaussures de luxe ou lacer sa geisha, c’est un peu la même chose… (En fait, je ne sais pas, je n’ai ni les unes ni l’autre, mais j’imagine). Deux exemples de pub magazine avec la marque Max shoes.

Les mosaïques Bisazza ont eu la même idée. Fantasme de créatif ?

Le calendrier inchangé depuis plus de 100 ans

Le calendrier, objet publicitaire par excellence depuis le premier Pirelli. A une époque le calendrier était réservé aux routiers, le voilà en 2009 qui devient un objet publicitaire de luxe.

Et cette année, c’est Vogue qui met le paquet (si je puis dire -bravo Cyroul) en nous proposant un calendrier de pinup plutôt sympas reprenant 14 modèles portant de la lingerie et des chaussures  Louis Vuitton.

Ici Georgina Stojiljkovic en secrétaire bécasse (mais on s’en fout là qu’elle soit bécasse).

Georgina Stojiljkovic pub calendrier

Bon, j’espère que cette petite sélection vous a plu et vous a surtout démontré que la publicité ne savait plus trop choisir ses limites entre le pornographique, le beau et le vendeur. Si vous ne me croyez toujours pas, le prochain article sur le sujet, axé sur la publicité grande consommation, vous le démontrera surement (patientez un peu quand même, sinon on va prendre ce blog pour un site pron).

Il me reste à souhaiter des joyeuses fêtes de Noël aux courageux (ou obsédés) qui sont arrivé en bas de cet article.

  • Pingback: Comment nettoyer l’internet pour les enfants ? (1/2) | Cyroul()

  • Un très bon et bel article qui met en joie en ce jour du réveillon de Noël !

    Merci beaucoup

  • Davidao

    Merci pour ce super taf de rétrospective Cyroul! ça m’a peRmis de découvrir des campagnes que j’avais loupé ;) N’empêche que tout ça ça respire le manque d’inspiration parce que jouer sur le sexe et les vieux fantasmes c’est tout de même primaire :(

    La vidéo de Liaisons Dangereuses et vraiment la seule qui va au delà du simple fait de déclencher une envie primaire (sur les produits?…). C’est dommage :(

  • jhb

    Pas de doute, c’est noël! Très bon article ! bonnes fêtes et meileurs voeux !