Laval virtual : du level dans le virtuel

En regardant les 15 dernières années d’Internet, j’ai pu établir que l’évolution du monde digital était conditionnée par 3 facteurs : 1) L’utilisation de standards ouverts, 2) L’imagination de nouvelles interfaces/services, 3) la création de nouveaux usages et comportements d’utilisateurs.

Vous voyez immédiatement que ces 3 facteurs sont liés entre eux : les standards ouverts permettent l’invention plus simple de nouvelles interfaces (et de nouveaux services), et ces nouvelles interfaces permettent de créer de nouveaux usages et comportements.

Il est donc indispensable pour un professionnel travaillant dans le digital (ou tout futurologue adepte de la prospective internet) d’avoir des connaissances dans ces 3 secteurs : l’open source, les interfaces IHM, et les usages/ comportements des internautes. Je dirais même plus : un planner digital doit faire une veille active sur ces 3 sujets.

Laval virtual : rencontres internationales de la réalité virtuelle et des technologies convergentes

C’est donc par pur soucis professionnel que je suis parti à Laval Virtual, invité par l’agence Ketchum (à vos souhaits) en compagnie de quelques stars de la blogobulle internet (la robotophile Fanny, le photographe Davidous, l’entrepreneur Emmanuel, le vinyladdict Mathieu, et l’inénarrable Gaduman). Il y avait aussi Jérôme Bonaldi, mais il ne nous a pas reconnu (hum)…

Laval virtual regroupe des professionnels de la réalité virtuelle (qui vont des développeurs techniques aux architectes en passant par les pros de la formation) mais également des étudiants (et chercheurs) d’université diverses : polytechnique, design, technologie, etc.) européens ou japonais (beaucoup de japonais d’ailleurs qui ont voulu honorer leur engagement malgré la tragédie qui frappait leur pays).

Nouvelles interfaces et nouveaux usages

Nous avons pu constater que la réalité virtuelle multiplie ses usages. On la retrouve dans les Arts, le design, le web, les objets communicants,…  Et ce qui est très intéressant, c’est qu’elle dépasse la traditionnelle image 3D pour virtualiser tous nos sens, notamment le son. Allez, un petit reportage sur quelques interfaces qui tuent :

[youtube width= »550″ height= »405″]http://www.youtube.com/watch?v=jacThMQexl8[/youtube]

  • Une projection sonore et visuelle d’interfaces (Université de Tokyo), un système de réalité augmentée multimodale (spatialisation du son impressionnante).
  • Des lunettes d’immersion virtuelle DIY  construites en utilisant le materiel le moins cher possible (en l’occurrence des lunettes de ski). Une gageure relevée par l’association VR Geeks (vrgeeks.org)
  • Des beyblades en réalité augmentée (rigolo)
  • Des robots lampes qui bougent tout seul (ça m’éclate)
  • Un génial projet d’étudiant de jeu en Lego et réalité augmentée (bravo les enfants)
  • Je fais pousser des tournesols (comme Satsuki et Mei dans Totoro) pour aider le Japon (les tournesols filtreraient la radioactivité de l’eau)
  • Harnais de auto-hug (pour ceux qui s’aiment beaucoup).
  • Les toupies-rotors pilotées par un système inductif (du jeu qui clash)
  • etc, etc.

Monsieur Tanaka anime vos repas (oui ça rime)

L’expérience virtuelle la plus intéressante de tout le salon aura été pour moi été la rencontre avec Monsieur Tanaka. Monsieur Tanaka est un personnage virtuel qui vit à l’intérieur des tables de restaurant. Il réagit quand vous interagissez (voix, coups) avec la table. Mais il n’y a qu’un seul Monsieur Tanaka dans tout le restaurant alors il ne restera pas longtemps à votre table (et puis il a autre chose à faire).

[youtube width= »550″ height= »405″]http://www.youtube.com/watch?v=73vy2fg7vks[/youtube]

Inventé par le Tokyo Interaction Center, Monsieur Tanaka est concept que je trouve formidable car il nous permet d’associer une interface originale, la table, avec une histoire au potentiel illimité (un être virtuel vit dans les tables). On sort de là en se posant beaucoup de question : mais qui est Monsieur Tanaka ? D’où vient-il ?  Quel est son langage ? Mange-t-il des miettes de sucre ? Vit-il avec Mme Tanaka ? A-t-il des enfants Tanaka ?

La réalité virtuelle du futur sera peuplée d’êtres immatériels

Ici, la réalité virtuelle s’efface derrière l’histoire et l’expérience qu’elle nous fait vivre. Il était temps. Car c’est quand la technologie s’efface derrière l’usage, que celle-ci est prête à être véritablement utilisée par le grand public. Nul besoin d’effets 3D, de lunettes immersives ou de projection en réalité augmentée pour trouver la réalité virtuelle. Cette réalité virtuelle peut plus facilement se retrouver dans l’apparition impromptue de personnages étranges (et semi-intelligents) dans un lieu du quotidien.

Petit à petit, notre monde incorpore des robots, des êtres virtuels, des créatures immatérielles : assistants, professeurs, adversaires, compétiteurs, antagonistes, reflets de soi, etc. Leurs fonctions et leurs objectifs sont diverses, et ils ne sont pour l’instant pas très intelligents. Mais ces créatures sont de nouvelles interfaces (que l’on pourrait qualifier d’interfaces sociales) de par leur capacité à reproduire les schémas d’interaction classiques entre les êtres humains.

Cela voudrait-il dire que l’interface idéale est un avatar virtuel, notre interlocuteur privilégié du monde électronique ? (c’est moi ou je deviens lyrique là ?)

A lire

Crédits : Photos Davidous / Vidéo montage Gadu,  tournage Gadu & Cyroul

 

  • J’ai récemment fait un article sur le sujet ! Bonne lecture http://lebeauparleur.com/?p=248

    Connais-tu le continuum réalité-virtualité de Milgram et Kishino ? On comprend mieux la logique qui fait s’entrecroiser réalité et virtualité.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Reality%E2%80%93virtuality_continuum

  • Nicolas Rigaud

    super article qui m’a permis de découvrir de nombreuses choses. Rien que de penser à tout ce que ça ouvre comme portes sur le spectacle vivant ou les musées, j’ai le cerveau qui fume :)

  • DomitilleM

    J’adore Monsieur Tanaka !!!